Wout Van Aert, l’invité surprise du Tour qui s’est mué en sprinter

Abonnés Eric de Falleur Publié le – Mis à jour le

Cyclisme

Sa victoire d’étape, Wout Van Aert lui donne plus de valeur que ses trois titres de champion du monde de cyclo-cross

“Peu après avoir franchi la ligne et levé les bras en vainqueur, je me suis dit : ‘Oei, qu’est ce que tu as fait ?’ . Je n’étais plus si sûr de ma victoire… Heureusement, même si ce n’est que de quelques centimètres, mon avantage était suffisant pour battre Viviani.”

En apprenant son succès, au terme d’une 10e étape à nouvelle folle, Wout Van Aert avait d’ailleurs hurlé sa joie et lancé en l’air le bidon qu’il venait de vider d’un trait après que son soigneur le lui eut donné. Puis il était tombé dans les bras de son équipier Steven Kruijswijk, le leader de son équipe.

L’Anversois venait de conquérir la troisième victoire d’un Belge sur cette 106e édition du Tour de France particulièrement endiablée. Après ceux de Dylan Teuns et Thomas De Gendt, celui de Wout Van Aert restera aussi comme un des moments forts de la Grande Boucle 2019.

“Pour moi, cette victoire d’étape, c’est la cerise sur un très beau gâteau, je ne peux pas le dire autrement, avoue le Belge. J’ai vraiment apprécié mon début de Tour de France, enfin, notre début de Tour de France. Nous avons gagné quatre étapes en dix jours ! Nous avions des attentes élevées en venant ici, mais nous ne pensions jamais à cela. Nous avons réalisé plus encore. Mike Teunissen (NdlR : vainqueur à Bruxelles après la chute de Dylan Groenewegen) et moi avons montré tous les deux que dans des circonstances inattendues, nous pouvions tirer parti de la force de l’équipe pour gagner aussi d’une autre manière que celle planifiée.”

Pour que Van Aert gagne à Albi, il fallut (…)