Wimbledon: Federer cède un set mais jouera les huitièmes de finale pour la 18e fois


Le Suisse, qui aura 40 ans en juillet, affrontera l’Italien Lorenzo Sonego (27e) lundi pour une place en quarts.

Très malmené au premier tour, où il a bénéficié de l’abandon d’Adrian Mannarino à l’entame du cinquième set, il avait été plus convaincant au 2e tour, où il avait battu Richard Gasquet en trois sets malgré une première manche compliquée.

Et samedi, il était encore loin de son meilleur niveau – dont quelques points ont eu le goût quand même -, mais cela a suffi pour écarter un Norrie qui s’est battu avec le soutien du public.

« Je suis très, très content », a soufflé Federer, visiblement soulagé à l’issue du match.

« Ça a été très, très serré sur la fin et il a mérité de gagner ce troisième set. Mais, au bout du compte, je suis content de la façon dont j’ai joué », a-t-il ajouté.

Il a cependant encore commis beaucoup de fautes directes, 33 pour 48 coups gagnants. Mais c’est surtout sa solidité au service qui lui a permis de conserver une certaine sérénité.

Il n’a pas commis la moindre double faute, a passé 67% de ses premières balles et remporté 74% des points joués sur sa première balle. Ce qui lui a permis de ne concéder que quatre balles de break et de n’en perdre que deux.

Depuis ses débuts sur le gazon de Wimbledon en 1999, Federer a désormais atteint la deuxième semaine à 18 reprises en 22 participations consécutives. Il a remporté le titre 8 fois et joué 4 autres finales. Au total, il jouera son 69e huitième de finale de Grand Chelem.

Finaliste en 2019, l’ex-N.1 mondial vise un 9e sacre sur le gazon londonien pour porter à 21 son record de titres du Grand Chelem.

Opéré deux fois du genou droit en 2020, il n’avait pas joué pendant près de quinze mois en compétition jusqu’à son retour en mars à Doha. Il a très peu joué depuis et a fait de Wimbledon son seul véritable objectif de l’année.