Voici le protocole mis en place par la Pro League pour la reprise des entraînements

La Pro League a rédigé un document à l’adresse des clubs. Celui-ci détaille le protocole à suivre lors de la reprise des entraînements.

Plusieurs quotidiens néerlandophones ont pu se procurer ce document, qui doit encore être discuté avec les clubs. Mais il donne une idée du protocole à mettre en place pour la reprise des entraînements, qui sera déjà effective ce lundi pour le club de Saint-Trond. Rappelons que la saison prochaine débutera le 7 août prochain.

48 heures de quarantaine en attendant les résultats des tests

Si les joueurs restés en Belgique ont pour la plupart été testés, ce n’est pas forcément le cas pour ceux qui rentrent de l’étranger. Ceux-là seront donc mis en quarantaine durant 48 heures en attendant le résultat de leur test. En cas de test positif d’un joueur qui s’est entraîné avec le groupe, l’ensemble de ses équipiers et du staff sera mis en quarantaine durant 48 heures, le temps d’effectuer de nouveaux tests. Il reviendra à chaque club de financer l’ensemble de ces tests.

Les proches également testés

Deux catégories de personnes sont distinguées par le protocole. D’un côté, ceux qui sont en contact direct avec les joueurs. Comme le personnel technique et médical mais aussi les membres de la famille. D’un autre, ceux qui partagent l’espace de travail des joueurs sans être en contact direct, comme le personnel de soutien, de sécurité ou de nettoyage. La première catégorie sera également testée au coronavirus avant la reprise des entraînements. Les familles des joueurs devront donc s’y coller et ensuite tenir un listing de toutes les personnes avec qui elles entrent en contact au quotidien.

Des entraînements filmés

Chaque entraînement sera filmé, ce qui permettra de retracer les contacts qu’a pu avoir un joueur testé positif. En cas de départ en stage, chaque joueur devra bénéficier d’une chambre individuel. Et en cas de déplacement de groupe, le club doit affréter deux cars au lieu d’un, pour respecter la distanciation sociale. Et chaque occupant doit porter un masque.

Etant donné que les contacts physiques sont proscrits jusqu’au 30 juin, les terrains d’entraînement ne peuvent accueillir plus de 20 joueurs en même temps. Quant au staff médical, il doit travailler avec masque et gants. Les vestiaires restent inaccessibles. La température de chaque personne arrivant au centre d’entraînement doit être prise.

A partir du 1er juillet, les vestiaires pourront à nouveau être utilisés mais répartis en groupes fixes. Même au delà de cette date, la Pro League demande d’éviter les contacts au maximum, tant sur le terrain qu’en dehors.