Tour de France : Nairo Quintana a été testé positif au tramadol et est diqualifié du Tour de France

La vie réserve parfois de drôles de coïncidences. Alors que sa prolongation de contrat jusqu’en 2025 avec son équipe Arkéa Samsic avait été annoncée ce mardi, on apprend moins de 24 heures plus tard que Nairo Quintana a été testé positif sur le Tour de France. C’est au Tramadol, un puissant antidouleur, que le coureur a été testé positif à deux reprises sur la Grande Boucle. Il est donc disqualifié mais n’est pas suspendu, a communiqué mercredi l’Union cycliste internationale (UCI).

A 32 ans, Quintana avait pris la sixième place du classement final à Paris, et il s’était notamment illustré sur les terribles pentes du col du Granon, en terminant deuxième derrière Jonas Vingegaard le jour de la prise de pouvoir du Danois.

Le coureur et son équipe n’ont pas encore réagi à cette annonce, qui vient entacher la belle saison du Colombien.

Le communiqué de l’UCI


« L’Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que le coureur colombien Nairo Alexander Quintana Rojas a été sanctionné pour une infraction à l’interdiction d’usage du tramadol en compétition prévue par le Règlement Médical de l’UCI dans le but de préserver la santé et la sécurité des coureurs compte tenu des effets secondaires de cette substance.

Les analyses de deux échantillons de sang séché fournis par le coureur les 8 et 13 juillet lors du Tour de France 2022 ont révélé la présence de tramadol et de ses deux principaux métabolites.

Conformément au Règlement Médical de l’UCI, le coureur est disqualifié du Tour de France 2022. Cette décision peut faire l’objet d’un appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans un délai de 10 jours.

Pendant le Tour de France 2022, un total de 120 échantillons de sang séché ont été récoltés dans le cadre du programme tramadol.

Les violations de l’interdiction en compétition de prise du tramadol représentent des infractions au Règlement Médical de l’UCI. Elles ne constituent pas des Violations des Règles Antidopage. Comme il s’agit d’une première infraction, Nairo Alexander Quintana Rojas n’est pas déclaré inéligible et peut donc prendre part à des compétitions.

L’UCI ne fera pas d’autres commentaires sur cette affaire. »