Tour de France: le Belge Dylan Teuns s’impose au Grand Bornand, Pogacar écrase ses rivaux et prend le maillot jaune (Mise à jour)

Comme lors de la 7e étape vendredi, l’étape débutait sur un rythme très élevé et fait directement une première victime avec Geraint Thomas (Ineos Grenadiers), distancé après 6 kilomètres. Les tentatives d’attaque se multipliaient et c’était au tour de Primoz Roglic (Jumbo-Visma) Le peloton avait déjà subi un fameux écrémage et les tentatives d’échappée se faisaient de plus en plus nombreuses devant, avec notamment un Wout van Aert très offensif mais le reste du peloton ne laissait pas partir. 

Après 56 kilomètres de course, Wout Poels (Bahrain Victorious) parvenait à sortir seul au pied de la Côte de Copponex, la première difficulté de la journée. Après la Côte de Copponex, un groupe de 18 coureurs partait en contre avec Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen (DSM), Dylan Teuns (Bahrain Victorious), Sergio Henao (Qhubeka NextHash), Guillaume Martin (Cofidis), Aurélien Paret Peintre et Nans Peters (AG2R Citroën), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar), Simon Yates et Christopher Juul Jensen (BikeExchange), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Jonathan Castroviejo (Ineos Grenadiers), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Bruno Armirail (Groupama-FDJ) et Ion Izagirre (Astana-PremierTech). 

Seul face à un groupe de 18 coureurs, Wout Poels était finalement repris par les poursuivants à 57 kilomètres de l’arrivée avec près de quatre minutes d’avance sur le peloton. Dans la descente du Mont-Saxonnex, le premier des trois cols de première catégorie de la journée, Tisej Benoot et Soren Kragh Andersen creusaient l’écart dans le groupe de tête. Benoot ne parvenait cependant pas à suivre son équipier au pied du Col de Romme. 

Derrière, Michael Woods partait en contre et revenait sur Kragh Andersen puis le dépassait dans la montée du Col de Romme à 35 kilomètres de l’arrivée. 

Dans le peloton, l’équipe UAE Emirates de Tadej Pogacar accélérait et Mathieu van der Poel et Wout van Aert ne parvenaient pas à rester dans le sillage du Slovène. Devant, Woods était pris en chasse par Dylan Teuns, Simon Yates et Ion Izagirre. Dans l’ascension du Col de la Colombière, Teuns se débarrassait de Yates et Izagirre avant de revenir sur Woods. Lancé dans sa conquête du maillot jaune, Tadej Pogacar remontait tous les poursuivants un à un À 800 mètres du sommet de la Colombière, Teuns laissait Woods sur place et franchissait le sommet avec 20 secondes d’avance sur Pogacar. 

Dans la descente, le natif de Diest reprenait de l’avance sur Pogacar pour remporter la 12e victoire de sa carrière, la première de la saison et la deuxième sur le Tour de France après une étape à la Planche des Belles Filles en 2019. Teuns s’est imposé avec 44 secondes d’avance sur Ion Izagirre et 47 secondes sur Michael Woods. Quatrième à 49 secondes de Teuns, Tadej Pogacar s’empare du maillot jaune de leader avec 1:48 d’avance sur Wout van Aert et 4:38 sur Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech). Dimanche, une deuxième étape alpestre attend le peloton pour la 9e étape entre Cluses et Tignes sur 144,9 km.

Revivez la 8e étape: