SSC Naples : le coup de gueule de De Lorentiis à propos des Africains

Le président du SSC Naples, Aurelio De Lorentiis, ne veut plus des joueurs africains dans son club. La raison ? C’est tout simplement en raison de leurs engagements avec les sélections de leurs pays en coupe d’Afrique des nations.

Après le départ du Sénégalais Kalidou Koulibaly vers Chelsea, le président du SSC Naples, Aurelio De Lorentiis, ne signera pas de nouveaux joueurs africains. A condition d’accepter de ne pas prendre part à la coupe d’Afrique des nations avec les sélections de leurs pays.

« Ne me parlez plus des footballeurs africains. Je n’en prendrai plus, tant que la coupe d’Afrique des nations sera organisée au milieu de la saison. Sauf s’ils renoncent à la disputer ». A-t-il déclaré, dans un talk-show de Wall Street Italia.

Le boss napolitain est allé loin dans sa déclaration. En effet, il ajoute : « Nous nous retrouvons comme des idiots à payer les salaires pour les envoyer jouer ailleurs ». Une déclaration maladroite, faut-t-il le dire, de la part d’un président d’un prestigieux club italien.

Zedadka, le même sort qu’Ounas ?

Visiblement, Aurelio De Lorentiis voudrait se débarrasser de tous les joueurs africains qui figurent dans l’effectif de son club. Alors que Kalidou Koulibaly a bénéficié d’un bon de sortie, tandis que le contrat de Faouzi Ghoulam n’a pas été renouvelé, le Nigérian Victor Osimhen et le Camerounais André-Franck Zambo Anguissa pourraient connaitre le même sort. Autrement dit, ils devraient lever le camp du côté du club phare du sud italien.

Quant à Adam Ounas, son avenir a été scellé. En attendant de trouver un club pensionnaire, l’attaquant international algérien devra quitter la formation napolitaine cet été.

L’autre Algérien pensionnaire du SSC Naples Karim Zedadka est lui également bien parti de quitter le club cet été. Selon plusieurs médias italiens, il devrait être une nouvelle fois prêté, lui qui a déjà évolué à Charleroi lors de la saison écoulée sous forme de prêt.