Shean McLeod sur l’absence de Thomas Briels aux Jeux olympiques: « Cela fait partie du sport de haut niveau »

« Cela fait partie du sport de haut niveau », a réagi Shane McLeod lors d’une conférence de presse du COIB au Jardin Japonais d’Hasselt. « C’est toujours une décision difficile d’écarter quelqu’un de l’équipe. Surtout quand il ne s’agit pas nécessairement de qualité individuelle. Nous savons tous ce que Thomas apporte à l’équipe, mais en tant qu’entraîneurs nous devons regarder l’équilibre et sélectionner l’équipe qui, selon vous, a les meilleures chances de succès », a expliqué McLeod.

Avec 352 sélections au compteur, Briels fera partie des réserves pour Tokyo au même titre que Loïc Van Doren et Augustin Meurmans. « L’histoire a montré qu’un réserviste a de bonnes chances de jouer. Nous voulions choisir quelqu’un qui pourrait facilement assumer ce rôle et en même temps apporter quelque chose au groupe. Thomas est fait pour ça. Il travaille pour l’équipe depuis quatorze, quinze ans et il ne s’arrêtera pas maintenant. Il fait passer l’équipe avant ses propres intérêts. »

L’entraîneur néo-zélandais a également confié que Briels était logiquement déçu de ne pas faire partie du groupe des 16. « Il était déçu et blessé mais notre conversation était très respectueuse. C’est comme une rupture amoureuse que l’on ne voit pas venir. Nous lui avons donné quelques jours pour qu’il s’imprègne de la situation. Mais il sait aussi que cela fait partie du sport de haut niveau. »

Félix Denayer comprend aussi la déception de son équipier chez les Red Lions. Denayer est présent dans le groupe depuis les JO 2008 de Pékin et va disputer ses quatrièmes Jeux Olympiques.

« Nous nous sommes déjà parlé plusieurs fois et vous pouvez sentir qu’il est incroyablement déçu », a précisé Denayer. « C’est du sport de haut niveau et il a dû l’accepter. En même temps, il a dit qu’il voulait tout faire pour l’équipe et il remplira ce rôle. Il ne blâme personne. Il y a énormément de gars avec beaucoup de qualités et malheureusement nous ne pouvons en retenir que seize. Mais le rôle du dix-septième homme est également important. Dans tous les tournois majeurs où nous avons gagné un prix, le 17e homme était très important. Et il s’en rend compte aussi. »