Rik Verbrugghe en est persuadé: « Remco peut viser une médaille au championnat d’Europe »

Abonnés Quentin Finné Publié le – Mis à jour le

Innsbruck - Austria - wielrennen - cycling - cyclisme - radsport - Remco Evenepoel (BEL) pictured during the World Championships - ITT time trial individual men juniors - between Hall-Wattens and Innsbruck (27,8 KM) - photo Dion Kerckhoffs/Cor Vos © 2018 © Photo News ! only BELGIUM !

Cyclisme Vainqueur de la Clasica San Sebastian le week-end dernier, Evenepoel aborde l’Euro de chrono de ce jeudi avec ambition.

Comme si la vie devait s’inspirer du mouvement perpétuel d’une roue bien huilée, le calendrier de la saison cycliste continuera, ce jeudi, de dérouler ses rendez-vous. Trois jours après la disparition tragique de Bjorg Lambrecht sur le Tour de Pologne, le grimpeur de poche sera toutefois dans tous les esprits lors de seconde journée de l’Euro d’Alkmaar.

Brassard noir autour du biceps, Yves Lampaert et Remco Evenepoel tenteront de prendre la succession de Victor Campenaerts au palmarès d’un contre-la-montre individuel sur lequel le recordman de l’heure n’a pas souhaité s’aligner, trop émoussé par sa première partie de saison.

« L’ambiance est évidemment assez lourde lorsque les coureurs de la sélection belge ne sont pas sur le vélo, raconte le coach national Rik Verbrugghe. Beaucoup connaissaient très bien Bjorg et son nom revient (…)