Remontada du Leo qui prend une option pour le ticket EHL (Mise à jour)

Le match pour la troisième place et le ticket qualificatif pour l’EHL opposait les deux déçus (c’est un euphémisme) des demi-finalistes, puisque les deux équipes sont passées à quelques cheveux d’une place en finale. Il fallait digérer ces déceptions. Du côté de l’Orée, Facu Callioni était absent. Robin Geens se présentait avec un effectif au complet. Le match avait une saveur particulière pour Beckers et Thierry qui retrouvaient leurs anciennes couleurs.

Pas de round d’observation en début de rencontre. Après moins de deux minutes de jeu, Henet était mis à contribution: une balle était envoyée dans le cercle. Max Branicki déviait intelligemment vers son capitaine Philippe Simar qui croisait sa reprise. Henet détournait du sabot. Le Léo réagissait deux minutes plus tard via Max Plennevaux qui armait une reprise vers Thieffry. C’était ensuite au tour de Boon de se montrer dangereux mais sa reprise ne trouvait pas le cadre. A la 7e, Clément jouait vers le but. Masso butait sur Henet, la balle revenait vers Simar qui marquait dans le but. La réaction des Ucclois était timide avec une reprise d’Englebert au-dessus de la cage de Thieffry. Les deux équipes essayaient de faire vivre la balle. Peu avant la fin du quart, Domene dribblait sur la baseline et alertait Henet qui était attentif. Sur la relance, Plennevaux trouvait Boon d’une passe tranchante. Le Red Lions rentrait dans le cercle, dribblait son vis à vis, tentait de contourner Thieffry pour ensuite tirer vers le but. Le gardien écartait le danger. Dans la foulée, Arthur Verdussen tirait sur le corps du dernier rempart oréen. Sur le contre, Max Branicki déboulait sur le flanc droit et croisait parfaitement sa reprise pour doubler la mise pour l’Orée presque sur le gong de la fin du premier quart. Robin Geens poussait un rugissement envers les arbitres car il estimait que, pour se défaire de son adversaire, Branicki avait commis une faute.

Le second quart reprenait par un tir de Plennevaux qui n’était pas cadré. L’Orée obtenait le premier pc de la rencontre à la 20e. Domene, le tireur maison de l’Orée, le transformait d’un tir puissant. Le Léo se frustrait suite à des décisions qu’ils estimaient en leur défaveur. Ils se rebiffaient et la suite du quart était à leur avantage.Tout d’abord avec une belle séquence sur la droite et Max Plennevaux qui adressait un centre en retrait. L’inévitable Thieffry était sur la trajectoire. Le Léo obtenait à son tour un pc tiré par Degroote sur Thieffry qui dégageait dangereusement. Sur sa seconde tentative, l’ancien louvaniste tirait sur la gauche du portier français qui intervenait à nouveau. Les mêmes acteurs se retrouvaient à nouveau après un bel effort de l’attaquant ucclois qu’il ponctuait d’une reprise en revers. Thieffry, décidément intraitable, sortait gagnant de la confrontation. Le Léo intensifiait sa domination. Englebert tirait à côté de l’objectif. Thieffry arrêtait une autre tentative. Durant cette première mi-temps, l’Orée se montrait particulièrement efficace avec 3 buts sur 4 occasions de buts. Le Léo avait lui un paquet de situations chaudes mais il trouvait à chaque fois Thieffry sur la trajectoire. Le gardien français était intransigeant durant cette première mi-temps. Le Léo a eu deux pc pour, l’Orée un.

Comme lors des deux précédents quart, l’Orée portait le danger en premier. Domene forçait un pc. Il était mal stoppé, la défense pouvait se dégager. Boon trouvait un pied adverse dans le cercle. Il sleepait sur le gardien de l’Orée qui écartait le danger. Le meilleur buteur du championnat faisait parler la poudre et réduisait le score à la 44e. Son tir en revers était imparable. Le but était amplement mérité pour le Léopold. Van Nieuwstadt puis Dohmen obtenaient coup sur coup deux pc. Clément trouvait d’abord le premier sorteur du Léo puis Henet sur sa trajectoire. L’Orée parvenait à contenir les assauts adverses en fin de quart.

Cuvelier provoquait un pc en entrée de dernier quart. Boon le tirait sur la jambière de Juna Beckers qui avait bondi comme une balle. Sur sa seconde tentative, Boon trouvait la faille. Il restait 15 minutes aux joueurs de Robin Geens pour arracher un nul ou la victoire. Domene réagissait pour l’Orée et centrait dans le cercle. Ses attaquants étaient un rien trop courts pour dévier dans le but. Le même argentin relançait ensuite la balle en louche vers Clement. Le Français centrait pour Thierry idéalement placé qui ne parvenait pas à conclure. Boon avait une nouvelle possibilité sur pc à la 62e mais il se heurtait à Thieffry. Sur le long corner, Plennevaux tentait sa chance en revers avec un nouvel arrêt du gardien. Thieffry sortait ensuite gagnant sur un tir de Degroote. La défense de l’Orée devait faire face à des déferlantes du Léo. Arthur Verdussen obtenait un nouveau pc à la 65e. Beckers interceptait le tir de Boon. Degroote tirait en revers, Thieffry sortait une nouvelle intervention. Mais il était dit que le Léo allait revenir dans le match. Thieffry ne pouvait rien quelques instants plus tard lorsqu’Arthur Verdussen égalisait après avoir bien croisé son tir. C’était ensuite Cuvelier qui inscrivait le but de la victoire après un déboulé sur la baseline à quelques instants de la fin du match, dans un quart de folie. Domene avait un ultime pc pour revenir au score mais Henet déviait la balle. Le Léo a complètement renversé le match.

L’Orée : Thieffry; Raemdonck, Willocx, Beckers, Bellenger; Dohmen, Simar, Thierry; Domene, M. Branicki, Masso; Puis Van Nieuwstadt, Neven, Clement, Curty, S. Branicki

Leopold: Henet; Poncelet, J. Verdussen, Eaton, Forgues; Baumgarten, Cuvelier, De Trez; Boon, Plennevaux, A. Verdussen; Puis Zimmer, Degroote, De Kepper, Muschs Englebert

Les arbitres: MM. M. Dutrieux et D. Van Den Eede

Cartes vertes: 19e Eaton, 23e Simar, 51e Willocx,

Carte jaunes: 70e Baumgarten

Les buts: 7e Simar (1-0), 18e M. Branicki (2-0); 20e Domene sur pc (3-0-), 44e Boon (3-1), 54e Boon sur pc (3-2), 67e A. Verdussen (3-3), 70e Cuvelier (3-4)

Réaction Robin Geens: « Nous avons mal commencé la rencontre et l’avantage au score de l’Orée était totalement justifié. Le plan de jeu était bon mais mal appliqué. En seconde mi-temps, nous avons mieux joué avec beaucoup d ‘occasions. Nous avons renversé le match grâce aux qualités mentales de notre équipe. Il s’agit d’un noyau mature, de 26-27 ans de moyenne d’âge. Les joueurs savent rebondir après une mi-temps de moindre qualité. Nous aborderons la manche retour avec beaucoup d’humilité. Nous voulons ce ticket EHL. »

Réaction Arthur Verdussen : »Nous avons sans doute été trop confiant en début de rencontre et l’Orée nous a fait mal. Nous avons été menés 3-0 avec un grand gardien adverse. Heureusement, Tom Boon nous relance par son doublé. Nous n’avons ensuite rien lâché et avons joué le jeu du Léo. Nous avons mieux appliqué le plan de jeu en seconde mi-temps. »

Réaction Augustin Raemdonck : « La défaite fait mal car à nouveau, nous avions tout en main pour remporter la rencontre. Au fur et à mesure de la rencontre, nous sentions la fatigue arriver, nous étions moins lucides. Nous ne pouvons pas prendre 4 buts en une mi-temps.. Nous avons un noyau jeune, avec des blessés. Face à une attaque comme celle du Léo, cela ne pardonne pas. Nous n’avons pas le temps d’avoir des regrets car dès demain nous jouons la manche retour. Nous voulons le ticket EHL. Nous devrons gagner et jouer les Shoot-out. »

Réaction Jonathan Beckers : « Au regard de la physionomie du match, le résultat est frustrant. Nous menons 3-0 à la mi-temps mais le Léo a eu des occasions. Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-même. La balle a tourné en faveur du Léo. Nous n’avons pas été bon en seconde mi-temps. Nous savons ce que nous devons améliorer pour la manche retour. »