Participation du Maroc au CHAN 2022 : nouvelle manigance de Lekjaa

Alors que la 7ᵉ édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2022) qu’accueille l’Algérie débute ce soir, les doutes planent encore concernant la participation ou le retrait du Maroc. Après avoir annoncé hier que la délégation marocaine n’était pas en mesure de faire le voyage à Constantine, voilà qu’aujourd’hui, le président de la fédération marocaine, Fouzi Lekjaa, tente une nouvelle manigance.

En effet, le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, s’est dirigé, ce vendredi matin, avec les joueurs de la sélection marocaine à l’aéroport de Rabat, affirmant qu’ils attendaient « l’autorisation des autorités algériennes pour rejoindre l’Algérie via un vol direct de Rabat vers Constantine, à bord d’un avion de la Royale Air Maroc, pour participer au CHAN 2022 ».

Alors qu’hier, un communiqué officiel émanant de la FRMF avait informé que « le Maroc n’était pas en mesure de faire le voyage à Constantine. Et ce, pour ne pas avoir reçu suite de sa requête envoyée à la CAF pour un vol direct Rabat-Constantine ».

Cette dernière manœuvre de Lekjaa n’a pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes, notamment sur Twitter, ont estimé que « le patron de la FRMF jouait la carte de la victimisation ». Et que ce geste avait pour unique but « d’attirer l’attention des présidents de la FIFA et de la CAF », qui, rappelons-le, s’étaient rendus ce vendredi au Maroc pour assister au tirage au sort de la Coupe du Monde des clubs avant de regagner l’Algérie.

Finalement, le Maroc va-t-il prendre part au CHAN 2022 en Algérie ?

Pour l’instant, et à seulement quelques heures du début du CHAN 2022, aucune annonce actée n’a été faite concernant la participation du Maroc à cette 7ᵉ édition, ou son retrait de la compétition. Toutefois, Fouzi Lekjaa a laissé croire aujourd’hui, depuis l’aéroport de Rabat, que « son pays n’allait finalement pas participer au CHAN 2022 ». D’ailleurs, « la délégation marocaine aurait quitté l’aéroport après quelques heures d’attente ».

« En présence de Gianni Infantino et Patrice Motsepe, c’est vraiment dommage pour le sport, de voir l’équipe du Maroc privée de se rendre en Algérie. On prépare la compétition depuis six mois et on ne pourra pas défendre notre titre du CHAN. C’est très dommage de savoir que nos jeunes joueurs ont attendu pendant des heures à l’aéroport en attendant une autorisation pour participer”, a-t-il déclaré.

Participation du Maroc au CHAN 2022 en Algérie : ce qu’a dit Motsepe

Lors d’une conférence de presse tenue hier au nouveau Nelson-Mandela de Baraki (Alger), le président de la CAF, Patrice Motsepe, a indiqué que « le Maroc avait expliqué les raisons de son absence et que l’Algérie avait fait de même », assurant que « la préoccupation de la CAF était le développement du football africain ».

Ainsi, le patron de la CAF a expliqué qu’ « il n’était pas en position pour parler à la place de l’Algérie ou du Maroc », rappelant, à cet effet, « la souveraineté nationale de chaque pays que rien ne peut dépasser ».

Dans ce même sillage, il convient de noter que le commentateur sportif Hafid Derradji s’est exprimé au sujet de la raison derrière le retrait de la sélection marocain du CHAN 2022. Selon lui, « le Maroc a insisté à traverser l’espace aérien de l’Algérie directement à partir du Maroc, et ce, malgré sa fermeture ».

Toutefois, le commentateur de BeIN Sport n’a pas manqué de souligner le fait que « la CAF avait demandé au Maroc de rejoindre l’Algérie via l’Espace, la Mauritanie ou la Tunisie », rajoutant que « le Maroc voulait briser la décision souveraine de l’Algérie ».