Mondial 2022: un journaliste arrêté au Qatar et contraint… d’effacer ses photos

Le journaliste photographe Bas Scharwachter a écrit sur Twitter qu’il a été obligé de supprimer les photos sur son téléphone, puis d’aller dans sa corbeille pour effacer définitivement les images. Scharwachter a tout de même réussi à conserver une vidéo.

Le rédacteur en chef Gert-Jaap Hoekman de NU.nl confirme l’histoire: « Scharwachter prenait des images d’ambiance dans le stade pour savoir comment se déroulent les préparatifs du match de lundi. Dans cette vidéo, on peut voir des policiers et des agents de sécurité en position assise ou couchée sur le sol. Je connais les restrictions imposées, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas prendre ces images. »

M. Hoekman ne sait pas encore s’il prendra des mesures. « Cela en dit long sur la façon dont les journalistes doivent faire leur travail sur place. C’est quelque chose qui m’inquiète. »

La Coupe du monde débute dimanche avec le match entre le Qatar, pays hôte, et l’Équateur.