Mehdi Bayat défend l’organisation de la Coupe du monde au Qatar : « Il faut soutenir le pays »

Dimanche soir, la Coupe du monde a officiellement débuté au Qatar avec toutes les polémiques qui la poursuivent. Selon Mehdi Bayat, l’ancien président de l’Union belge de football et actuel administrateur délégué du Sporting Charleroi, le choix du Qatar comme pays hôte est compréhensible car « il faut donner la chance à toutes les parties du monde ».

Notre invité voit donc d’un bon œil la découverte d’un nouvel endroit pour la compétition. « Je n’ai pas de problème avec ça, au contraire je trouve que c’est bien justement de sortir un petit peu et d’aller dans un nouveau pays, une nouvelle zone géographique », estime Mehdi Bayat qui regrette toutefois le timing de la compétition qui se joue en fin d’année et qui chamboule tout dans les championnats de football.

Concernant le boycott de certains politiques envers cette compétition, l’administrateur délégué des Zèbres estime que celui-ci n’a pas lieu d’être et qu’il faut être plus « mesuré » avec le Qatar. « Je pense qu’il faut soutenir le pays (Ndlr : le Qatar) dans l’évolution qu’il tente de se donner. »

Au niveau des pronostics pour la coupe du monde, Mehdi Bayat voit le Brésil et l’Argentine comme grands favoris même s’il « espère du fond du cœur que nos garçons vont l’emporter ».

Concernant les matchs arrêtés dans notre Pro League, les choses changent positivement estime Mehdi Bayat : « Le stade siffle les supporters qui agissent mal. On a une minorité qui se fait entendre beaucoup plus fort que le reste du stade et qui, à un moment, a dérivé et ils ont senti que la situation leur a échappé des mains comme c’est le cas à Charleroi et nous avons désormais une majorité de supporters qui se disent qu’ils en ont marre et qui se font entendre. »

L’administrateur délégué de Charleroi a également évoqué le rôle des stewards dans les stades de football en Belgique concernant les fouilles des supporters. La loi « devrait changer pour donner plus de responsabilités aux clubs ».