Medouar dévoile la date de réception des nouveaux grands stades

Le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkarim Medouar, s’est livré sur l’avancement des travaux de construction de différents stades du territoire national.

En effet, le patron de la LFP algérienne s’est montré optimiste quant au déroulement des travaux, « lors de notre dernière visite sur les lieux des travaux, nous avons constaté un avancement appréciable à Blida, à Constantine, à Annaba et au nouveau stade de Baraki. » dit-il.

Secteur en métamorphose, l’Algérie accorde de plus en plus d’importance au renouvellement des infrastructures sportives du pays, c’est ce qu’a été confirmé par Abdelkrim Medouar, « nous avons attesté une véritable volonté politique de mener à bien la construction des nouveaux grands stades. » déclare-t-il.

Les travaux de construction des nouveaux stades ont été accompagnés par une vague de restauration d’autres bâtisses sportives à l’image du stade du 19 mai 1956 à Annaba, le stade du chahid Hamlaoui à Constantine ou encore l’ancienne forteresse imprenable des Verts, le stade du chahid Mustapha Tchaker à Blida.

Ainsi, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar a déclaré que, « les travaux de restauration du stade du Chahid Hamlaoui à Constantine seront achevés vers la fin du mois de juillet. » dit-il.

En outre, Medouar a donné une indication sur la date d’inauguration du nouveau stade de Baraki, « les responsables du projet nous ont rassuré quant à l’avancement des travaux ; si tout se passe comme prévu, le stade de Baraki sera inauguré le 01 novembre prochain. » finit-il par dire.

Des stades et des enjeux

L’Algérie s’apprête à accueillir un nouvel événement sportif dès le début de l’année prochaine. Après la réussite de l’organisation des Jeux Méditerranéens à Oran, les soirées du public algérien seront animés par la phase finale d’une compétition de l’ordre continental.

En effet, la coupe d’Afrique des joueurs locaux sera disputée en terres algériennes du 08 au 31 janvier de l’année prochaine. Une compétition qui réunira les équipes locales du continent africain pour tenter de décrocher le Graal du football local.

La CHAN permettra à l’Algérie de continuer dans la dynamique croissante de l’accueil des rendez-vous sportifs et mettra en lumière l’adaptabilité des instructions sportives aux standards internationaux de football.

Après le stade olympique d’Oran, d’autres joyeux d’architecture moderne intègreront le paysage des constructions sportives en Algérie.