Mbaye Leye écarte Mehdi Carcela: « Si tu n’as pas de discipline, tu vas t’entrainer tout seul »

Mbaye Leye avait le regard plus apaisé samedi soir qu’une semaine auparavant à Ostende. La réaction de ses hommes, il l’a obtenue. Cela n’a pas empêché le coach des Rouches de taper sur le même clou.

“Aujourd’hui, on va commencer à parler des individualités car c’est le collectif qui a gagné. Quand on est bon collectivement, les individualités ressortent. Mais ça ne veut pas dire que tu dois te croire arrivé. Si tu ne penses qu’à toi, alors le Standard va encore connaître des hauts et des bas continuellement.”

À Ostende, Mbaye Leye avait précisé qu’il s’était trompé dans son 11 de base et que cette gifle allait lui permettre de voir sur qui il pourrait compter à l’avenir. Face à Gand, il a donc procédé à cinq remplacements dans son effectif.

Pas de trace de Maxime Lestienne dans les 18. C’était évidemment le cas de Mehdi Carcela, suspendu. Pourtant, Leye a tenu à préciser quelque chose concernant le Marocain, récemment destitué de son brassard de capitaine.

“Concernant Maxime, c’est un choix sportif compte tenu de ce qui se passe. Pour Mehdi, même s’il n’avait pas été suspendu, il n’aurait pas été repris. Mehdi est écarté, il s’entraîne seul et ce sera encore le cas toute la semaine. On dit souvent qu’on laisse tout passer au Standard mais c’est terminé. Maintenant, si tu arrives en retard, tu vas t’entraîner tout seul dans ton coin. C’est pareil pour William Balikwisha. Si tu parles mal à mon assistant (Ndlr : William Balikwisha n’a pas apprécié une remarque de Patrick Asselman durant un match amical face à Westerlo et le lui a fait savoir provoquant son écartement), c’est comme si tu me parlais mal à moi. Maintenant, si tu n’as pas le bon comportement, si tu n’as pas de discipline, tu t’entraînes tout seul.”

D’un autre côté, le coach des Rouches était satisfait des prestations des jeunes Calut et Delferriere. “Calut a fait ce que j’attendais de lui durant une heure face à Castro-Montes. Quant à Allan, il a également répondu présent. C’est un message pour tout le monde : quand tu as la bonne mentalité, alors tu peux venir avec moi. C’est la direction dans laquelle le Standard doit aller et je suis soutenu dans ce sens par mes dirigeants.”

Voilà qui à le mérite d’être clair !