Marcel Desailly passe en revue les favoris de la Coupe du monde: « La Belgique n’a pas su faire évoluer son style »

Marcel Desailly est l’un des ambassadeurs de la Coupe du monde au Qatar. Interrogé par L’Equipe, il a passé en revue les favoris du tournoi et voit la France comme candidat principal à sa propre succession: « Au regard des effectifs, c’est la nation qui sort du lot. »

Dans ce passage en revue, Desailly a pointé le Sénégal comme surprise potentielle et a surtout cité la Belgique parmi les principaux candidats. Avec toutefois deux points négatifs concernant les Diables: « Lors des dernières compétitions, on a vu que les Belges avaient une grosse génération. Mais ils ont une forme de naïveté, et un style qui n’a pas su évoluer. » Desailly s’explique: « Ils jouaient surtout en contre et, malgré leur qualité individuelle, n’ont pas développé un jeu de passes élaboré. Ils ont aussi des joueurs en demi-teinte : reviendront-ils ? »

Du côté de l’Argentine, l’ancien défenseur remarque que Messi « n’a jamais fait une Coupe du monde comme Maradona en 1986 ». Quant au Brésil, il juge la génération actuelle moins forte que celle de 2002, la dernière à avoir été sacrée.

Il cite également l’Espagne, qu’il trouve intéressante techniquement et tactiquement… « mais lorsqu’il y a de l’impact physique, ça peut être plus compliqué. » Et le Portugal ? « J’ai le sentiment qu’ils sont sur une phase descendante. »

Avant de conclure en comparant la nouvelle génération de l’Allemagne… à celle des Diables en 2018: « Sur la durée, ils donneront la belle impression qu’on a pu avoir avec les Belges, en étant peut-être plus efficaces. »