Lukaku finalement sélectionné pour le Mondial : « Il peut encore avoir un grand impact » justifie Martinez

De nombreuses interrogations planaient sur la sélection des Diables rouges. Fallait-il sélectionner les grands noms même en cas de méforme ? Pour Roberto Martinez la question ne se posait pas.

« Romelu Lukaku poursuit des traitements mais il peut encore avoir un grand impact. Son évaluation se fera le 22 novembre », dit le sélectionneur en référence au règlement de la FIFA qui permet d’effectuer des changements dans la liste jusqu’à la veille de l’entrée en lice (contre le Canada, le 23 novembre).

La situation de Big Rom est encore fragile : 30 minutes jouées depuis le 1er septembre avec un but marqué. Trop peu pour débuter les rencontres en tant que titulaire. Sa dernière apparition remonte au 26 octobre face à la Sampdoria. Romelu Lukaku était monté à la 68e… avant de subir une rechute de sa blessure aux ischios.

Mais le sélectionneur tient à rappeler que cette situation n’est pas inédite. « Sa situation est similaire à celle de Witsel à l’approche du dernier Euro. Ou celle de Kompany en 2018. Nous travaillons comme nous en avons l’habitude, nous voulons être en mesure de lui donner un grand rôle. »

L’Espagnol garde espoir que Lukaku soit prêt dès le premier match : « On doit encore voir dans les prochains jours comment la forme de Romelu va évoluer. Il est sous traitement, le 22 novembre, 24 heures avant le premier match, il a une chance d’être en pleine forme. »