Loick Luypaert : « Il ne faut pas croire qu’on va exploser tous les adversaires »

Corée du Sud : Jaehyeon ; Hyeseung, Namyong, Seunghoon, Jonghyun, Jungjun, Manjae, Hyeongjin ; Sunghyun, Taeil, Gangsan ; puis Juyoung, Junwoo, Cheon, Inwoo, Kyubeom, Yang.

Arbitres : MM. J. van’T Hek (P-B) et J. Shaikh (Ind).

Avertissements : 31e Hendrickx sur pc (1-0), 43e Cosyns (2-0), 50e van Aubel sur rebond de pc (3-0), 52e Dockier (4-0), 58e De Sloover (5-0).

Penalty corner : Belgique 2/10 et Corée du Sud (0/6).

Coupe du monde Les Red Lions ont réussi leur entame de Coupe du monde en battant la Corée du Sud (5-0) au terme d’un match à deux visages. La peur qui bridait le génie belge s’est effacée pour laisser place à une démonstration dans le dernier quart-temps. Cette rencontre des paradoxes a surtout mis en exergue que les Belges possèdent encore une grande marge de progression.

De nombreux Red Lions ont déjà pris une bonne dose de confiance. Le flick de Luypaert, les arrêts de Vanasch, les sorties sur pc défensif de Wegnez, les buts de trois attaquants différents, le pc d’Hendrickx à la 31e minute, les accélérations de Kina et de Gougnard, la sûreté d’un De Sloover sont autant de signaux très rassurants qui démontrent les standards de cette équipe championne du monde.

A contrario, les Reds ont montré des difficultés à mettre du rythme pour faire bouger le bloc asiatique en première mi-temps. Les attaquants étaient introuvables. La défense a enclenché le mode galère pendant dix minutes lors du troisième quart. Ce match n’était pas parfait, mais il a parfaitement lancé le tournoi des Belges.

« Garder le zéro lors d’un premier match de Coupe du monde est toujours hyper-positif », commence le défenseur Loick Luypaert. « Nous n’avons pas proposé notre meilleur match. »

La faute en incombe aux remaniements des troupes avant et même pendant le match. John-John Dohmen (malade) n’a pas joué la moindre minute. Arthur Van Doren est sorti après un quart-temps car il s’est à nouveau bloqué le dos. Nicolas de Kerpel (malade) n’est monté qu’à la 28e minute.

« Quelques joueurs n’ont pas évolué à leur position », poursuit le joueur du Braxgata. « En plus, la Corée a abusé du flick pour nous empêcher de récupérer la balle. Ils étaient plus agressifs qu’avant. On a vu que nous les avions fatigués en première mi-temps, ce qui nous a aidés pour la suite. Je reste positif par rapport à ce premier match qui a montré une grande marge de progression. Pourtant, nous l’emportons 5-0. »

Mardi, un excellent test

Les Red Lions ont pris l’habitude de grandir au fil des matchs lors d’un grand tournoi. « Nous devrons surtout hausser le tempo. Nous sommes capables aussi de mieux lire le jeu. Je ne suis pas inquiet. Face à la Corée, nous avons mis la base sur laquelle nous construirons. »

Mardi, à 14 h 30, les Red Lions seront confrontés à leur principal rival pour la première place du groupe B : l’Allemagne (FIH 4). « L’Allemagne va nous proposer des problèmes. Nous devrons trouver les solutions, ce qui nous aidera à monter en puissance. Il ne faut pas croire qu’on va exploser tous les adversaires », conclut celui qui apprécie l’ambiance dans le Kalinga Stadium ainsi que la météo. « Nous aimons cette chaleur humide. » Thibaut Vinel