Les Standardmen sont passés à côté de leur sujet: « Une gifle pareille ne peut pas arriver »

Aucun Liégeois ne peut être crédité d’une bonne prestation. Les Standardmen sont passés à côté de leur sujet et ont logiquement été écrasés par les Unionistes.

Après la partie, les mines étaient basses. Très basses même. Les joueurs retournaient au car et certains fans du Standard étaient autour du Marien pour faire savoir leur mécontentement.

Malgré cela, Samuel Bastien est venu assumer ses responsabilités. « C’est déjà la deuxième gifle en six rencontres… On en a parlé dans le vestiaire et une gifle pareille ne peut pas arriver. Ce n’est pas normal. On est le Standard et il faut éviter que cela se reproduise à l’avenir. On gagne puis on perd. Nous perdons beaucoup trop d’énergie alors que nous devons trouver de la stabilité », expliquait le médian.

Le malheureux Arnaud Bodart a également donné son avis chez nos confrères d’Eleven. Il n’a d’ailleurs pas mâché ses mots. « C’est la deuxième fois en peu de temps qu’on perd largement. Pour un gardien, ça commence à me faire chier, il ne faudrait pas une fois de plus, pour éviter de faire déborder le vase. On n’était pas là, pas dans les duels. On n’était nulle part. »

Le portier a pris le deuxième but pour lui – « on peut me le reprocher » -, mais il a ajouté : « Moi j’ai essayé de prendre mes c… en mains pour trouver des solutions. Peut-être que je devrai dégager les ballons, à l’avenir. »

Bodart finissait par lâcher encore : « Avec le Standard c’est tout ou rien, et ça fait très mal. Deux claques en six matchs, c’est la honte, ce n’est pas digne du Standard. Il va falloir faire quelque chose, sinon ça va se reproduire. »

Karel Geraerts salue de son côté une « prestation complète »

Karel Geraerts a remplacé Felice Mazzù, en conférence de presse. Le coach, peiné après le décès de sa maman, a remercié, par la voix de son adjoint, le club, le staff, les joueurs et le public de l’Union pour « le soutien apporté en ces moments douloureux ».

Au sujet du succès de l’Union, Geraerts a expliqué : « On a disputé un match complet. Le premier quart d’heure était équilibré, mais après notre premier but, on a pris le dessus. Contre les équipes du top belge, on parvient à faire de très bonnes choses. On a su mettre de la dynamique dans notre jeu. »

Que peut espérer l’Union cette saison ? « On regarde match après match », a tempéré Geraerts. « On essaie d’amener du bon jeu, avec des bonnes prestations. Les joueurs qui ont débuté (Marcq, Burgess et Nieuwkoop) ont apporté ce qu’on avait demandé. On veut encore élever le niveau. »

Dante Vanzeir s’est également mis en évidence, et Roberto Martinez en a parlé, pour les Diables…

« Il y a une forte concurrence chez les Diables, Dante doit grandir. Mais il montre qu’il progresse. »