Les schtroumpfs mauves au pays des géants brugeois: un Topper entre les plus grands et les plus petits du championnat

Le Topper opposera dimanche le onze le plus grand au onze le plus petit de Pro League. Un paramètre qui va condionner la rencontre.

Imaginez Mimie Mathy (1 m 32) posant à côté de Michael Jordan (1 m 98). Ou Lionel Messi (1 m 69) en compagnie de Gheorge Muresan (2 m 35), le plus grand basketteur de l’histoire de la NBA. Vous avez maintenant l’image de ce que peuvent représenter 66 centimètres, la taille qui séparait le onze de base du Club Brugeois à celui d’Anderlecht, le week-end passé.

Le Topper de dimanche sera le duel entre les plus grands et les plus petits du championnat. L’écart moyen de 6 centimètres par joueur peut sembler anodin mais il ne l’est pas. « Cela peut clairement conditionner le match », précise notre consultant Thomas Chatelle. « La taille fait partie des armes utilisées par une équipe, qu’elle soit élevée ou pas. À Anvers, les Anderlechtois ont bien réussi à exploiter l’avantage technique que peuvent offrir des petits gabarits face à l’une des défenses les plus athlétiques du championnat. Ce match à l’Antwerp, c’était une sorte de répétition générale avant la venue de Bruges. »

(…)