Les satisfactions côté belge: Eden Hazard sait qu’il peut « mieux faire », Onana pense avoir « marqué des points »

Il n’y a pas été par quatre chemins, Eden Hazard, en interview d’après-match. “Ma prestation ? Bien mais je peux mieux faire. J’ai perdu quelques ballons que je n’aurais pas perdus si j’avais été vraiment bien physiquement. J’espère juste encore progresser et enchaîner les matchs. Je sais que si j’enchaîne, je vais monter en puissance.”

Titulaire à côté de Kevin De Bruyne en soutien de Michy Batshuayi, le capitaine belge a eu droit à 62 minutes. De bon augure pour la suite de ce Mondial. Mais la prestation d’ensemble des Belges a été inquiétante, on ne peut pas l’occulter. “Je suis moins inquiet qu’après le match contre l’Égypte (2-1, le 18 novembre) où on avait fait un mauvais match d’équipe. Et moi aussi. Ce soir, il y a quand même les trois points au bout. On doit analyser ce qui n’a pas été pour espérer gagner contre le Maroc, dimanche, et nous qualifier.”

Les notes des Diables après la victoire contre le Canada

Lors de sa sortie du terrain, Eden Hazard a eu droit à quelques mots chaleureux et un sourire complice de Roberto Martinez. “Ce qu’il m’a dit à l’oreille ? S’il veut le dire, d’accord, mais moi je ne le dirai pas. Ça reste secret (sourire). Ces mots-là, un regard, un sourire, ça fait du bien dans ma situation. On est un groupe soudé, on a déjà vécu de super moments ensemble et c’est l’une de nos forces, même dans l’adversité.”

Une première pour Courtois, une série qui se poursuit malgré 21 tirs adverses : ce qu’il faut retenir de Belgique – Canada

Onana: « Je pense avoir marqué des points »

Son entrée en jeu à la mi-temps a changé beaucoup de choses. Elle a aussi permis à Amadou Onana de “réaliser un rêve de gosse” en disputant un match de Coupe du monde, lui qui ne s’en est pas caché : « Dès que je suis devenu professionnel c’est ce que je m’étais fixé come objectif.”

Sur sa performance pour sa troisième sélection, le milieu s’est montré plus prudent : “Je crois que j’ai gagné des points mais c’est à l’entraîneur de décider si je dois débuter le prochain match. Ce qui nous manquait en première mi-temps, c’était de l’impact physique. Avec les minutes qu’on me donne j’essaie de montrer toute ma palette, que ce soit physique ou technique. Ma vitesse ? Les gens voient ma taile et ne s’attendent pensent pas à ce que je sois aussi rapide. Mais un pas pour moi, ce sont deux ou trois pas pour un autre joueur.”

Seul bémol dans son match : cet avertissement. “Il est inexistant. Je cours avec le ballon et je n’essaie pas du tout de le faire mal. Mentalement, j’ai dû rester dans le match et c’est ce que j’ai fait”, a expliqué le milieu qui a résumé le sentiment du vestiaire : “Ce n’était pas de la joie parce qu’on sait qu’on sait que les Canadiens ont eu énormément d’occasions en première mi-temps. On ne méritait pas de mener au score et même un nul n’était pas justifié. Il y a eu pas mal de choses négatives qu’on doit analyser les prochains jours. On sait tous qu’on est capables de mieux faire. Mais Il y a du soulagement par rapport au résultat.”