Les Red Panthers s’inclinent en fin de rencontre face à l’Argentine

Après trois minutes, Granatto provoquait le premier pc de la rencontre après un bon débordement sur le côté droit. Gorzelany tirait le pc qui passait au-dessus du but de Sotgiu. Les Red Panthers réagissaient directement par Engelbert qui trouvait un pied dans le cercle adverse. Il fallait la vidéo pour confirmer la décision, à savoir un pc. Ballenghien, montée au jeu depuis quelques secondes à peine, sleepait vers le but mais la gardienne argentine, Succi, effectuait un arrêt salvateur. Malgré quelques beaux mouvements, les deux keeps passaient un après-midi relativement calme. Il fallait attendre la dixième minute pour assister à l’ouverture du score des joueuses locales. La Belgique jouait un dégagement via une louche qui était récupérée par un joueuse argentine qui lançait Trinchinetti en profondeur sur le flanc gauche. Celle-ci s’engouffrait dans la brèche et dans le cercle et centrait en retrait. Son centre était dévié par un stick belge dans le but de Sotgiu. Malgré un appel à la vidéo, le but était confirmé (mais la Belgique conservait son appel à la vidéo). La Belgique devait réagir et Gerniers, bien en jambe, essayait de joindre ses avants par un bon flat, mais personne n’était à la réception. A la 12ème, Raye interceptait une passe et filait vers le cercle. Une argentine essayait d’intervenir mais envoyait la balle sur le corp de la longiligne attaquante belge qui obtenait un pc. Il était tiré par Vanden Borre sur un pied adverse. Sur le second pc, les Panthers jouaient une phase avec Gerniers qui se jetait pour dévier l’envoi de Vanden Borre dans le plafond du but et égaliser.

Le second quart voyait l’équipe argentine prendre possession de la balle et essayer beaucoup d’infiltration sur les flancs. Mais la défense belge veillait au grain et ne concédait pas grand-chose dans ce quart. Et la Belgique se procurait une grosse possibilité sur une récupération au milieu du jeu de Struijk qui passait vers Louise Versavel. L’attaquante du Braxgata passait alors au point de stroke à Gerniers qui presque à bout portant butait sur Succi qui intervenait une nouvelle fois de manière impeccable. En face, les déboulés sur les deux flancs faisaient parfois du dégât, comme celui d’Albertarrio qui obtenait un pc. Le sleep était sauvé à même la ligne par Vanden Borre. C’était ensuite Cedres qui provoquait un pc après une belle séquence de dribbles. La tentative argentine ne donnait rien. Les Red Panthers jouaient bien en bloc durant la première mi-temps et seuls quelques déboulés individuels sur les flancs causaient des frissons à la défense belge. Pour le reste, l’équipe était bien en place, et semblait très forte physiquement parlant. Elles ne concédaient pas beaucoup d’occasions.

Gerniers ne passait pas loin de s’offrir un doublé mais cela passait à côté. En face, Sauze provoquait un nouveau pc mais une nouvelle fois la défense belge se dégageait. Vanden Borre devait quitter le terrain, touchée au visage. Jankunas tentait sa chance en revers mais Sotgiu intervenait du gant. Costa et Granatto récoltaient une carte verte en quelques secondes. Les Belges avaient pendant une minute une supériorité numérique de deux joueuses. Nelen essayait d’en profiter en tirant en revers mais Succi écartait le danger. A la fin du troisième quart-temps, la Belgique et l’Argentine étaient à égalité, les deux défenses n’ont pas concédé beaucoup d’occasions de buts.

Granatto, la jeune pépite argentine, recevait beaucoup de balles et essayait de faire la différence individuellement. Elle était bien contenue par la défense belge. Après une récupération dans les 25 adverse, Versavel centrait vers Gerniers d’une balle sautillante mais la Gantoise était un rien trop courte. La Belgique jouait plus haut, l’Argentine se montrait dangereuse en contre, avec d’abord Jankunas qui tentait de dévier la balle dans le but belge. Ensuite, D’Hooghe s’employait pour annihiler une attaque adverse. A 5 minutes du terme, sur un cafouillage, l’Argentine héritait d’un pc. Gorzelany touchait un pied, cela redonnait pc. Gorzelany le tirait et Granatto déviait subtilement dans le but. Dans la foulée, l’Argentine tuait le suspense en inscrivant un troisième but par Trinchinatti qui marquait en smatchant la balle dans le but après un premier tir d’Albertarrio. La Belgique s’inclinait après avoir fait jeu égal avec son opposant durant une grande partie de la rencontre.

FICHE DU MATCH

Argentine: Succi; Gorzelany, Dichiara, Saute, Costa; Alonso, Albertarrio, Sanchez, Trinchinetti; Jankunas, Granatto; Puis Toccalino, Retegui, di Santo, Cèdres, Thome, Forcheria, Barberi

Belgique: Sotgiu; Puvrez, Hillewaert, Vande Borre, Blockmans; Nelen, Struijk, Englebert; Raye, De Mot, Gerniers; Puis Rasir, Breyne, Versailles, Ballenghien, Vandermeiren, ‘T Serstevens, D’Hooghe

Les arbitres Mme I. Presenqui et L. Rinaldini

Cartes vertes: 42e Granatto, 43e Costa

Les buts: 10e Trinchinetti (1-0), 12 Gerniers sur phase de pc (1-1), 55e Granatto sur phase de pc (2-1), 58e Trinchinetti (3-1)