Les Red Panthers battent nettement la Russie (4-1) et n’auront besoin que d’un partage contre l’Espagne (Mise à jour)

Hockey Les compositions d’équipe : 

Belgique : Picard, Puvrez, Vandermeiren, Vanden Borre, Hillewaert, Nelen, Leclef, Limauge, Versavel, Ballenghien, Boon, puiis Weyns, Struijk, Gerniers, Fobe, Raye, D’Hooghe (16e)

Sur le banc : Sinia.

Russie ; Aleksandrina, Salamatina, Shumilina, Drepenkina, Leonova, Koroleva, Eroshina, Kolpakova, Bordolimova, Sadovaia, Sorokina, puis Makeeva, Cheplygina, Yushkova, Khalimova, Chepurnova, Sanina et Lashina.

Arbitres : Mmes V. Bagdanskiene (Lit) et S. Wilson (Eco).

Cartes vertes : 22e Sanina; 35e Fobe.

Carte jaune ; 51e Sadovaia.

Les buts : 8e Versavel (1-0); 13e Weyns (2-0); 14e Vanden Borre sur pc (3-0); 25e Sadovaia (3-1); 47e Versavel (4-1).

Premier quart-temps (3-0)

C’est avec Elodie Picard dans les buts que la Belgique entame cette rencontre qui peut la propulser en tête du groupe, vu le nouveau faux pas des Hollandaises contre l’Espagne.

Avant la rencontre, Alix Gerniers a été fêtée pour sa 200e sélection chez les Panthers.  Emilie Sinia, malgré une fracture du pouce, est sur le banc et en tenue.

Première entrée de cercle belge après 4 minutes avec un une-deux entre Boon et Nelen, mais la soeur de Tom n’a pas le temps d’armer son tir.  Partie remise puisque sur un coup franc joué rapidement par Struijk, Ballenghien sert Versavel qui contrôle en l’air et ouvre la marque (1-0).  Voilà les Panthers en tête ex aequo avec l’Espagne.  Et ce n’est pas fini ; sur une ouverture de Leclef, Puvrez réalise un remarquable travail technique sur la droite avant de céder à Weyns qui volleye dans un trou de souris (2-0).  Cerise sur le gâteau : les Panthers obtiennent un premier pc sur un travail de Ballenghien et Stephanie Vanden Borre glisse la balle dans le coin (3-0).  La première place du groupe est maintenant très nettement dans leurs mains : il faudrait trois buts russes pour que cela change.

Deuxième quart-temps (3-1)

Les Panthers ne sont nullement repues et jouent à présent pour se faire plaisir.  Aisling D’Hooghe est maintenant sur le terrain pour relayer Elodie Picard.  Emma Puvrez sollicite Aleksandrina, Versavel force un nouveau pc q’Aleksandrina arrête, puis un troisième pc qui donne successivement l’occasion à Versavel, puis à Vanden Borre au rebond de tirer au but, mais la défense russe ne cède pas.  En pleine euphorie, les Panthers laissent les Russes revenir à 3-1 sur une action d’Eroshima relayée par Cheplygina qui attire D’Hooghe.  La gardienne arrête l’envoi mais Sadovaia a bien suivi (3-1).  Les Russes inscrivent ainsi leur premier but du tournoi.

Troisième quart-temps (3-1)

Rendues prudentes, les Panthers prennent moins de risques et le rythme du match s’en ressent.  Après tout, ce n’est pas à elles à faire le jeu   Et cela ne s’arrange pas avec la carte verte d’Aline Foibe après 5 minutes.  Les Russes sont plus agressives sur la balle, mais sans entrer dangereusement dans le cercle.  Les Belges peuvent mettre deux occasions à leur actif en fin de quart-temps ; sur un centre de Gerniers, Weyns passe de peu à côté d’une volée décisive et à la minute suivante, Struijk profite d’une passe suicide adverse pour tirer au but, mais Aleksandrina est attentive.  Il reste moins d’une minute lorsque Vandermeiren touche la balle du genou : c’est le premier pc russe du match mais Picard éclaircit la phase.

Quatrième quart-temps (4-1)

Il reste un quart d’heure à tenir contre des Russes qui jouent leur va-tout.  Après tout, elles n’ont plus rien à perdre.  Mais elles commettent trop d’erreurs techniques.  Notamment à la 47e lorsque Ballenghien presse une adversaire qui concède une touche, rapidement jouée vers Boon qui sert Versavel au bon moment : 4-1.  Cette fois, ça a l’air dans la poche pour les Panthers.  D’autant que Sadovaia hérite d’une carte jaune assez sévère et que les joueuses de Niels Thijssen peuvent négocier un nouveau pc, sans succès.  Boon teste encore les réflexes de la gardienne réserve Lashina, entrée au jeu  La fin du match est débridée, les Panthers négociant deux pc, mal bloqués, et voyant un tir de Chepylgina filer à côté du but. Elles n’auront besoin que d’un partage contre l’Espagne pour accéder aux demi-finales, mais tout reste évidemment à faire.