Les propriétaires de Manchester United envisagent une vente du club

L’annonce intervient quelques heures après l’officialisation du divorce « d’un commun accord » et « avec effet immédiat » entre le club et sa superstar portugaise Cristiano Ronaldo, quintuple Ballon d’Or, un an et demi après son retour à Manchester.

« Le conseil d’administration envisagera toutes les alternatives stratégiques, y compris un nouvel investissement dans le club, une vente ou d’autres transactions impliquant la société », précise le club, détenu par la famille Glazer depuis 2005, dans un communiqué.

L’échec du retour de Ronaldo au club où il s’est révélé sur la scène mondiale, en 2003-2009, est un des marqueurs de l’incapacité de Manchester United à se refaire une place au sommet de la hiérarchie britannique, sur laquelle règnent des clubs comme Manchester City, Liverpool et Chelsea.

Le dernier titre des Red Devils en Premier League remonte à 2013, au terme de la dernière saison d’Alex Ferguson à son poste de manager général.

« Le processus est conçu, écrit le club dans un communiqué, pour renforcer la croissance future du club, avec l’objectif ultime de positionner ce club afin de capitaliser sur les opportunités à la fois sur le terrain et sur le plan commercial. »

« Nous évaluerons toutes les options afin de nous assurer que nous servirons au mieux nos supporters et que Manchester United maximise les opportunités de croissance significative à portée du club aujourd’hui et à l’avenir », écrivent Avram et Joel Glazer, les deux co-présidents du club, fils de l’homme d’affaires Malcolm Glazer, mort en 2014, qui avait pris les commandes du club en 2005.