Les Diables ont découvert leur somptueux hôtel : « C’est bien d’être éloignés de Doha » (VIDEO)

Une heure de route depuis le centre de Doha suffit pour s’en rendre compte : le camp de base des Diables rouges est très, très au calme. Au moment de s’y rendre, seule l’autoroute jonchée de drapeaux des 32 pays qualifiés pour le Mondial 2022 nous rappelle que nous ne sommes pas juste en safari au milieu du désert. Mais une fois sur place, le complexe est immense et impressionnant. Tout comme le gigantesque parc aquatique situé juste à côté de l’hôtel.

Arrivés cette nuit, vers 4 heures, en provenance du Koweït où ils ont été battus face à l’Egypte (2-1) lors de leur dernier match de préparation pour la Coupe du monde, les Diables semblent déjà séduits. « C’est bien d’être éloignés à ce point des autres », ne cache pas Timothy Castagne. « Je préfère faire le trajet vers Doha une fois tous les cinq jours et avoir toutes les facilités pour s’entraîner dans notre hôtel plutôt que de prendre le bus dans le centre-ville pour chaque entraînement, entre l’hôtel et le terrain, comme d’autres nations doivent le faire. Ici, nous sommes plus tranquilles. On a plus de temps pour la récupération et les séances tactiques. »

Mais il faut bien l’avouer, le fait d’être autant éloigné des autres coupe un peu les Diables de l’atmosphère Coupe du monde qui règne dans Doha. « Mais dès qu’on arrive au stade, on la ressent », souligne Castagne. « On a aussi une pièce, ici, pour regarder les matchs ensemble. Donc cela nous permettra d’être dans le tournoi. Mais l’important, c’est vraiment de pouvoir être ensemble durant trois ou quatre jours entre chaque match pour préparer au mieux le suivant. »

Castagne revient sur la défaite face à l’Egypte: « Pour l’instant le coach nous laisse cogiter »

Ses équipiers croient encore en Hazard : « Eden ne sera pas incroyable dès le premier match »