Les Belges aux JO: Kim Meylemans occupe la onzième place après les deux premiers runs

Après avoir signé un chrono de 1:02.35 lors du premier run où elle avait pris une 6e place provisoire, Meylemans a réalisé son deuxième run en 1:02.92 pour un chrono total de 2:05.27. Elle a donc chuté à la onzième place à 93 centièmes de l’Australienne Jaclyn Narracott qui occupe la tête.

Narracott a réalisé un chrono total de 2:04.34 et compte respectivement 21 et 23 centièmes de seconde d’avance sur les Allemandes Hannah Neise et Tina Hermann.

Les troisième et quatrième runs sont prévus samedi à 13h20 et 14h55 heure belge.

Meylemans, 25 ans, a vécu des jours riches en émotions depuis son arrivée à Pékin. Testée positive au coronavirus, elle avait été placée en quarantaine. Alors qu’elle pouvait rejoindre le village olympique à Yanqing, elle avait été emmenée dans un autre hôtel-quarantaine avant de pouvoir finalement revenir au village olympique. Mercredi, elle s’était également blessée aux ischio-jambiers.

Loena Hendrickx fait abstraction de l’affaire Valieva: « Je me concentre sur moi »

La patineuse artistique belge Loena Hendrickx ne se préoccupe pas de l’affaire Kamila Valieva, contrôlée positive lors d’un test antidopage fin décembre. « Je me concentre uniquement sur moi-même », a-t-elle confié après son entraînement vendredi aux Jeux Olympiques de Pékin.

« C’est dommage que cela arrive dans notre sport mais je ne m’occupe pas de cela. Ce que les autres font, cela les regarde. Cela ne va rien changer à ma prestation. Je reçois beaucoup de messages de Belgique à ce sujet mais j’essaye de ne pas réagir. Je veux avant tout faire deux bons programmes, c’est le plus important », a ajouté Hendrickx.

Si Valieva venait à être suspendue, l’habitante d’Arendonk pourrait ainsi récupérer la médaille de bronze à l’Euro où la Russe avait été championne d’Europe. « Je m’occuperai de cela plus tard. Je veux d’abord me concentrer sur ce qui arrive ici. C’est bien plus important que de penser au passé. »

Avant son entrée en lice le 15 février prochain, Hendrickx continue de se préparer de manière intensive. « J’ai un bon sentiment », a-t-elle assuré. « J’ai réalisé un sans-faute sur mon programme court aujourd’hui (vendredi, ndlr.) à l’entraînement et je dois utiliser cette confiance pour la compétition. J’ai hâte d’y être. »

Hendrickx, 22 ans, va participer à ses deuxièmes Jeux Olympiques. Elle avait terminé à la 16e place à Pyeongchang en 2018.