Le témoignage glaçant de Paul Pogba aux policiers: « Braqué, sous la menace, je leur ai dit que j’allais payer »

Les confidences de Paul Pogba font froid dans le dos. Ce samedi, on apprenait que Mathias Pogba allait être incarcéré pour tentative d’extorsion sur son propre frère. Par ailleurs, on ne sait pas encore combien de temps l’ex-joueur professionnel sera détenu.

Ce lundi, le Monde donne des détails glaçants de la déposition du milieu international français. Il revient notamment sur la soirée du 19 mars 2022 lors d’un rassemblement de l’équipe de France à Clairfontaine. Ce jour-là, Pogba est conduit jusqu’à un appartement à Chanteloup-en-Brie (Seine-et-Marne). « Sur place, le joueur est forcé d’éteindre son téléphone qui lui est confisqué », commence le quotidien.

A ce moment-là, deux personnes encagoulées, habillées de gilets par balles et lourdement armées visent la Pioche. Présent sur les lieux, Roushdane K. lui réclame alors 13 millions d’euros dont 3 en liquide pour des prestations de protection dont le joueur de la Juventus aurait profité pendant plusieurs années. « J’avais peur. Les deux gars ont rebraqué leurs armes sur moi. Du coup, en étant braqué ainsi sous la menace, je leur ai dit que j’allais payer », se remémore-t-il. « Ils criaient : « Ta gueule, baisse les yeux ». (…) L’un des deux cagoulés a parlé à l’oreille de Roushdane. Quand les gars cagoulés repartent, Roushdane m’a dit qu’il fallait que je les paye, sinon on était tous en danger. »

Selon Pogba, Roushdane K. a joué un rôle important: « il a expliqué que ce qui venait de se passer, c’est normal lorsqu’on est un joueur de foot connu. Mais que je devais payer car en plus, lui s’était porté garant. »

La banque avait alors empêché Paul Pogba d’effectuer le payement vers ses maîtres chanteurs car elle trouvait la transaction suspicieuse.