Le Real Madrid poursuit son sans faute… malgré une erreur de Thibaut Courtois

Six rencontres de Liga, six victoires. Et même neuf succès en neuf matchs si l’on rajoute la Supercoupe d’Europe et la Ligue des champions. Malgré un but encaissé en fin de partie, les Merengues sont sur un petit nuage et ils l’ont encore prouvé ce dimanche soir au stade Wanda Metropolitano.

Habitués à mal débuter les rencontres – malgré une domination – et à l’emporter dans la réaction en seconde période, les hommes de Carlo Ancelotti ont cette fois proposé un scénario bien différent. Ils n’ont pas été les plus entreprenants en début de partie, mais ils sont parvenus à faire preuve d’un énorme réalisme.

C’est bien simple : deux des trois uniques tentatives du Real en première période ont terminé au fond. À chaque fois, au bout d’un exploit individuel. Il y a d’abord eu la splendide louche de Tchouaméni pour trouver la finition de Rodrygo (18e : 0-1). Puis l’exceptionnelle chevauchée de Vinicius Jr. pour un envoi sur le poteau repris par Valverde (36e : 0-2).

Les Colchoneros avaient pourtant affiché un visage étonnement très offensif jusqu’alors. Yannick Carrasco a été le premier à alerter Thibaut Courtois (11e). Antoine Griezmann, titulaire pour la première fois de la saison, s’est encore rapproché de la cible en poussant le portier belge à la parade (25e).

Le rythme est clairement redescendu d’un cran au retour des vestiaires. Les hommes de Diego Simeone ne sont jamais parvenus à réagir… jusqu’à ce qu’un petit coup de pouce de… Thibaut Courtois ne vienne relancer leurs espoirs (83e : 1-2). Une sortie manquée du portier belge a permis à Hermoso de pousser un peu chanceusement (de l’épaule) le ballon au fond.

Une erreur finalement sans grande conséquence, puisque ses coéquipiers sont ensuite parvenus à rester suffisamment solides pour garder l’avantage. Thibaut Courtois s’en voudra toutefois énormément de ne pas avoir gardé le zéro face à son ancien club. Le Diable rouge est en effet toujours à la recherche de son premier match sans prendre de but en Liga. Atteindre la 6e journée de championnat sans la moindre clean-sheet s’avère d’ailleurs être une première depuis sa signature au Real Madrid en 2018.

Dans les précédentes rencontres, ce sont des petits détails, des petites erreurs et un coup-franc direct qui ont à chaque fois ajouté un but au marquoir des adversaires du Real. Cette fois, Courtois ne peut s’en vouloir qu’à lui-même. Le plus important reste toutefois ailleurs : son équipe reste leader de la Liga avec un 18 sur 18 parfait. Seul autre bémol belge : Eden Hazard n’a pas reçu la moindre minute.