Le Rallye de Wallonie n’aura finalement pas lieu

L’épreuve namuroise devait avoir lieu les 28 et 29 novembre…

Coup de théâtre ! Alors que tous les feux étaient au vert (il y a une semaine, Etienne Lerson, le président du club organisateur A.C Namur, n’a pas hésité à fustiger publiquement un journaliste d’un quotidien concurrent qui « a eu le toupet » d’indiquer que l’épreuve n’aurait pas lieu), le Rallye de Wallonie 2020 est finalement annulé. L’épreuve namuroise devait se dérouler les 28 et 29 novembre, avec un programme « light » ne comprenant qu’une seule journée de spéciales.

« Au sein du club, on s’est dépensé sans compter pour trouver une solution », commente Etienne Lerson. « On a travaillé d’arrache-pied et si, de notre côté, tout est en ordre, je le répète, les contraintes et les problèmes potentiels sont tels qu’on ne sait pas où on va : déjà, le format en un jour nous imposait de renoncer à plusieurs spécificités de notre épreuve qui en font aussi son attrait. Même si nous avons reçu le soutien d’une série de pilotes qui nous affirment qu’ils viendront rouler, qu’en sera-t-il réellement dans six mois, lorsqu’ils auront disputé quatre épreuves coup sur coup ? Seront-ils toujours en mesure de terminer la saison ? Et auront-ils toujours envie de disputer un « petit Wallonie » ? Par ailleurs, en organisant fin novembre, cela voulait dire que, cinq mois après, aurait déjà lieu l’édition 2021. Quoi que certains opposants des sports moteurs pensent, nous sommes particulièrement attentifs au fait de préserver aux maximum tous les riverains. Il en est de même avec les organisateurs d’autres évènements, habituellement prévus à cette période. Pour qu’on respecte notre travail, il faut d’abord que nous respections celui des autres. Nous avions des scrupules à nous superposer, le même week-end, à d’autres évènements populaires comme, par exemple, les premiers marchés de Noël, la corrida ou d’autres épreuves automobiles maintenues, elles, à leur date habituelle. »

« Dans une situation normale, dans un monde normal, devrais-je dire », poursuit Lerson, « le rallye pourrait avoir lieu demain ! Tout est prêt, toutes les autorisations – je dis bien toutes – étaient acquises. Déjà en début d’année, avant l’annulation du mois de mai mais aussi – surtout ! – pour le projet d’épreuve light qu’on comptait organiser fin novembre. J’insiste : les communes concernées par notre épreuve et son nouveau tracé réduit, puisqu’on comptait limiter le rallye à une journée, avaient renouvelé leur accord et, au nom de tous les membres du club, je tiens à les remercier pour la confiance placée dans notre organisation ! »

Rendez-vous est donc pris en 2021. Reste à savoir si le Belgian Rally Championship se contentera d’un calendrier de six rallyes ou trouvera une manche de substitution à caser, éventuellement, entre le Condroz et Spa.