Le mental : une clé essentielle pour le golfeur

L’importance du mental dans le golf sera au centre de la première conférence virtuelle organisée, ce jeudi, par l’AFGolf et La Libre Belgique. « Le golf est un sport très particulier. Lors d’une compétition ou d’une simple partie amicale, le temps réel de jeu n’est que d’environ 2%. C’est dire si la concentration, la confiance en soi et la conscience de l’instant sont essentiels pour signer une belle performance » explique Didier Drouven, sophrologue et coach mental, qui sera l’invité de cette pendaison de crémaillère.

Golfeur passionné, ce dernier sait combien le sport de St.Andrews est parfois frustrant et décourageant, pour le joueur amateur comme pour le professionnel. « D’où l’importance d’être toujours positif, d’éliminer les tensions et de visualiser la balle rentrant dans le trou plutôt que d’être obsédé par le score. Celui-ci est une conséquence et non un objectif. La sophrologie est très utile pour acquérir cet état d’esprit. »

Il incite par exemple ses élèves-joueurs à s’enrichir de ce qui fonctionne bien. « C’est un réflexe très occidental de se braquer sur ce qui ne va pas. En Asie, on s’attache davantage aux points forts qu’aux points faibles. Utiliser ce qui marche et en faire un atout, une sorte de joker : je crois que c’est la bonne méthode en golf. »

Didier Drouven sait que pour évoluer à son meilleur niveau, le travail mental est essentiel. Le corps et l’esprit ne doive faire qu’un. C’est vrai dans la plupart des sports mais davantage encore en golf, une discipline où le joueur n’est pas dans le réflexe et où la tête est aussi importante que les jambes. Bien respirer, réfléchir avant d’agir, gérer ses émotions, visualiser positivement et rester calme même sous pression : les défis sont multiples sur les greens. « Je regrette d’ailleurs qu’il n’y ait pas, en Belgique, de coachs mentaux dans les clubs à la disposition des affiliés, peu importe leur niveau. Je crois que c’est une erreur. Une bonne technique est évidemment essentielle. Mais il est aussi très important de bien maîtriser les paramètres psychologiques, y compris pour les amateurs. Dans ce contexte, des ateliers de sophrologie ou de méditation seraient, à mon sens, très utiles. Ils aideraient chacun à progresser. »

Voilà des sujets, parmi tant d’autres, qui alimenteront les débats lors de la conférence de ce jeudi.

La conférence peut être suivie ce jeudi à 12 heures sur la page Facebook @Lalibregolf et via le lien https://fb.me/e/fAj7WCiOi