Le foot européen rattrapé par le Covid

La pandémie ne connaît pas la trêve. Alors que certains pays européens s’apprêtent à reprendre le chemin des terrains en championnat ou en coupe, le nombre de joueurs et entraîneurs testés positifs ne cessent d’augmenter ces derniers jours

Si les fêtes, propices aux rassemblements et au relâchement peuvent expliquer cette flambée au moment de la reprise, c’est surtout l’extrême contagiosité du variant Omicron qui est à l’origine de cette situation.

« Boxing Day » perturbé

Le Championnat d’Angleterre, qui lui n’a pas fait relâche, a ainsi été l’un des premiers touchés alors que la Grande-Bretagne était submergée par cette nouvelle vague.

Seize matches de Premier League ont été reportés ces dernières semaines. Si le sacro-saint « Boxing Day » du 26 décembre a bien eu lieu, il a toutefois été amputé de trois rencontres.

En Angleterre, les supporteurs ont pu assister aux matches, mais le huis clos a fait son retour au pays de Galles et des jauges très limitées ont été instaurées en Ecosse.

Dès début décembre, les effets s’étaient déjà fait sentir quand Tottenham avait perdu sur tapis vert son match de Ligue Europa Conférence contre Rennes prévu à Londres en raison de nombreux cas de Covid.

Les grands de Liga touchés

C’est au tour de l’Espagne, où le championnat reprend ce week-end, d’être particulièrement touchée. FC Barcelone, Real Madrid, Atletico Madrid: les trois ténors de la Liga ont tous enregistré de nombreux cas depuis quelques jours.

Neuf joueurs sont désormais positifs au Barça après l’annonce jeudi de trois nouvelles contaminations, celles de Sergino Dest, Philippe Coutinho et Ez Abde. Elles s’ajoutent à celles d’Ousmane Dembélé, Clément Lenglet, Samuel Umtiti, Jordi Alba, Gavi et Daniel Alves.

Le Real Madrid avait annoncé jeudi la positivité de quatre joueurs: Thibaut Courtois, Federico Valverde, Eduardo Camavinga et Vinicius, alors que huit autres avaient déjà été testés positifs depuis mi-décembre.

Chez le voisin et rival, l’Atletico, quatre joueurs, Antoine Griezmann, Koke, Joao Felix, Hector Herrera et l’entraîneur Diego Simeone sont positifs, a fait savoir le club colchonero.

L’Atletico doit rencontrer dimanche le Rayo Vallecano, mais le match est compromis puisque cet autre club madrilène compterait pour sa part 17 joueurs positifs selon la presse espagnole, ce qui en ferait le club de Liga le plus amoindri par cette vague de contaminations.

Cluster à Angers

A Angers, 11e du Championnat de France, ils sont 19 à être positifs! La situation est telle que le club a demandé le report de son match prévu le 9 janvier contre Saint-Etienne. Sur ces 19 cas, « plus de 10 ne seront pas autorisés à disputer une rencontre avant le 10 janvier 2022 », a expliqué la formation angevine à la reprise de l’entraînement.

A Lyon, la star de l’équipe Lucas Paqueta a annoncé jeudi sur son compte Instagram qu’il avait été testé positif, alors qu’il était parti passer les fêtes avec sa famille à Dubaï. Outre le milieu brésilien, d’autres joueurs sont positifs, a appris l’AFP auprès de l’OL, sans que le club n’en précise le nombre, ni l’identité. De nouveaux tests seront réalisés vendredi. Une décision sera prise aussi sur la tenue ou non d’un stage prévu à Murcie en Espagne, du 1er au 5 janvier.

Mercredi, Lorient avait indiqué que cinq de ses joueurs, dont les noms n’ont pas été dévoilés, étaient positifs.

Si Angers, Lyon et Lorient, tous déjà éliminés, ne sont pas concernés par les 16e de Coupe de France ce week-end, les équipes encore en lice risquent d’aborder leur match avec un effectif diminué ou de devoir y renoncer.

Le protocole sanitaire en Coupe instauré par la Fédération française de football ne prévoit pas de report en cas de cluster dans un club, ce dernier étant déclaré forfait s’il ne peut aligner un effectif suffisant.

En Italie, le Covid avait entraîné le report du match de Serie A Udinese-Salernitana prévu le 21 décembre et celui du 19 décembre entre Monza et Benevento en Serie B. Jeudi, le club de Naples a annoncé que son attaquant nigérian du Napoli Victor Osimhen était positif.

Un énième cas dans cette vague sans fin qui touche le foot européen.