Le coronavirus jette un froid sur le cyclisme: “Des annulations auraient un impact financier énorme”

L’organisateur du Tour des Flandres se prépare à toutes les éventualités.

Les principaux acteurs du cyclisme vivent désormais dans une crainte quotidienne face à la progression du coronavirus et face aux décisions des gouvernements pour enrayer l’épidémie. David Lappartient en personne s’est exprimé, ce mardi, à propos du sujet qui alimente les rédactions du monde entier. « Nous savons quelle est la décision du gouvernement italien jusqu’au 3 avril, mais qui sait quelle sera la situation après. Il y a donc un risque potentiel que le Giro puisse être annulé. Si le Tour d’Italie et le Tour de France ne peuvent pas avoir lieu, ce serait bien sûr un désastre pour notre sport. Nous espérons que le pic du virus est derrière nous », a concédé le président de l’UCI à l’agence Reuters.

(…)