Lavillenie, dépossédé de son record du monde de la perche, réagit: « Ce n’est pas une surprise »

Le champion olympique 2012 du saut à la perche Renaud Lavillenie n’a pas été surpris d’avoir été dépossédé de son record du monde samedi par le Suédois Armand Duplantis: « ça fait deux ans que je sais qu’il a le potentiel ».

« Ce n’est pas une surprise, on a échangé depuis une semaine, je lui disais en rigolant +attends que je fête mon 6e anniversaire (de son record), après tu as le champs libre+ », a expliqué Lavillenie au micro de RMC Sports après le meeting en salle de Rouen, où il n’a pas réussi à franchir la moindre barre.

Le regard triste, la tête dans les mains allongé sur le tapis, Renaud Lavillenie a essuyé trois échecs à 5,64 m, quelques minutes seulement après avoir appris qu’il n’était plus recordman du monde.

« Ca fait deux ans que je sais qu’il a le potentiel. Maintenant les records sont faits pour être battus, j’ai eu l’honneur de l’avoir pendant six ans, je n’ai pas à être déçu. Il a tout le temps devant lui pour sûrement faire mieux, c’est beau ».

« Je ne peux pas dire que je suis super content, aucune personne sur terre ne pourrait dire qu’il est content », a-t-il ajouté. « +Mondo+ je m’entends très bien avec lui depuis des années, il y a donc moins d’amertume ».

Lavillenie, qui avait franchi 6,16 m en février 2014 en salle à Donetsk (Ukraine), a été dépossédé de son record par le Suédois Armand Duplantis, âgé de 20 ans, qui a franchi 6,17 m à Torun (Pologne).

Renaud Lavillenie (33 ans) doit retrouver Duplantis le 23 février au All star perche à Clermont-Ferrand, meeting dont il est l’organisateur.