La nuit à Mendoza: défaite des Red Lions et succès aux shoot-out des Panthers contre l’Allemagne

La nuit de Pro League a démarré à Mendoza par une belle prestation des Red Panthers face à l’Allemagne. A nouveau, l’équipe de Raoul Ehren a séduit en revenant de 1-3 à la mi-temps à 3-3 via des buts d’Abi Raye et de Charlotte Englebert. Le match s’est finalement achevé par une sesson de shooot-out pleine de symboles. Non seulement Elena Sotgiu a sorti le shoot-out qui a apporté la victoire, mais, en plus, la jeune génération a démontré qu’elle n’avait aucun complexe dans ce délicat exercice. A côté des shoot-out manqués par Versavel et Struijk, les jeunes Englebert (x2), Ballenghien et Duquesne ont été solides et fiables. Cette équipe ne manque pas de caractère.

Struijk: « Il y a beaucoup à améliorer »

“C’était un match vraiment difficile pour nous”, expliquait Michelle Struijk à notre confrère de la FIH ProLeague. “Je pense que nous devons travailler davantage ensemble, nous serrer les coudes et quand nous gagnons la balle, la garder. Donc, il y a beaucoup à améliorer, mais je suis vraiment contente et heureuse de la victoire.” Du coté allemand, la capitaine Lorenz n’était pas satisfaite. “Nous menions 3-1. Nous devons être capables de garder notre avance. Il faut analyser pour comprendre.”

Retrouvez ici le classement des Hommes

« Un match intense » pour les Lions

Du côté des messieurs, Michel Van den Heuvel avait reconduit la même équipe que celle qui avait remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques. Les retraités Thomas Briels et Augustin Meurmans étaient ‘remplacés’ par Tanguy Cosyns et Manu Stockbroekx. Alexander Hendrickx a ramené l’égalité au marquoir à deux reprises pour répondre aux buts sur deux contres de Miltkau. Vanasch avait d’abord repoussé le premier tir, mais devait s’avouer vaincu sur le rebond. Sur l’autre contre, Wellen trouvait Rurh qui passait à Miltkau. A 2-2, c’est Tom Grambusch qui a profité d’un stroke pour sceller le score (3-2). Arthur De Sloover avait déjà repoussé le troisième but en sortant un sleep sur la ligne.

Niklas Wellen était heureux du niveau de la rencontre. « Pour le premier match en quelques mois (pour l’Allemagne), ça s’est très bien passé”, confiait-il sur le site de la FIH ProLeague. “Nous savons que la Belgique est une équipe difficile à battre. Nous avons vu aujourd’hui que nous pouvions les battre.”

Quant à Felix Denayer, il ne dramatisait pas. “C’était un match intense”, dit-il. “Évidemment, nous voulions gagner, mais ce sera la prochaine fois.”

Les Red Lions et les Red Panthers joueront dans la nuit de dimanche à lundi face à l’Argentine sur le même terrain.

Retrouvez ici le classement des Dames

En un coup d’oeil

Belgique – Allemagne (dames) 3-3 (shoot-out 4-3)

1re Puvrez sur pc (1-0), 2e Lorenz sur pc (1-1), 21e Heinz (1-2), 22e Micheel (1-3), 40e Raye (2-3), 47e Englebert sur pc (3-3)

Shoot-out Versavel (0-0), Strauss (0-1), Englebert (1-1), Heinz (1-1), Ballenghien (2-1), Zimmermann (2-1), Struijk (2-1), Lorenz (2-2), Duquesne (3-2), Oruz (3-3), Englebert (4-3), Strauss (4-3)

Belgique – Allemagne 2-3

5e Miltkau (0-1), 11e Hendrickx sur pc (1-1), 29e Miltkau (2-1), 35e Hendrickx sur pc (2-2), 54e T. Grambusch sur stroke (2-3)