La ministre Verlinden rencontre les représentants du football belge contre la violence

Cette rencontre intervient quelques jours après plusieurs événements ayant entaché certaines rencontres. Tous se sont accordés sur une approche répressive et proactive commune, tandis que la Pro League et la Fédération royale belge de Football se sont engagées à élaborer un plan d’action. La Pro League lancera en outre une campagne médiatique pour appeler les supporters à faire en sorte que les matchs puissent se dérouler dans les meilleures conditions de sécurité.

Il ressort également de la réunion que les acteurs concernés seront tous « sur la même longueur d’ondes lorsqu’il s’agira de dissuader les supporters d’utiliser des objets pyrotechniques ». Les événements survenus au cours du week-end, un pétard lancé en direction du gardien de but de l’équipe d’Oud-Heverlee Leuven, mais aussi l’agression d’un supporter de Manchester City par des supporters du Club de Bruges, « prouvent que des efforts supplémentaires doivent être fournis par l’ensemble des parties concernées », a souligné la ministre Verlinden.

« Il est évident, tant pour la Pro League que pour les clubs, qu’il doit être possible d’assister à un match de football en toute sécurité et dans le confort absolu. Tout incident mettant en danger l’intégrité physique est un incident de trop qui n’a pas sa place à proximité d’un match de football », a pour sa part déclaré le CEO de la Pro League, Pierre François.