Kenin désolée après la blessure de Flipkens: « Ce n’est pas la manière dont je voulais gagner »

L’Américaine, 22 ans, tête de série N.1, servait pour le gain du deuxième set à 5-4, après avoir perdu le premier 7-5, lorsque la Belge, 34 ans, s’est blessée à la cheville gauche après avoir glissé sur une pancarte publicitaire qu’elle n’a pas vue car elle reculait.

« J’ai frappé un lob et j’ai vu qu’elle est tombée, mais elle s’est relevée et j’ai joué le point », raconte Sofia Kenin. « Ensuite, je l’ai vue à terre, en train de pleurer, et je me suis dit que quelque chose de sérieux s’était produit. Je pensais toutefois que la kiné arriverait, lui poserait un tape et qu’elle pourrait continuer, mais visiblement, c’était pire. J’étais un peu bouleversée moi aussi. Nous sommes amies et ce n’est pas quelque chose que l’on aime voir. Je lui souhaite un prompt rétablissement et j’espère qu’elle sera prête pour l’Australian Open, car elle jouait vraiment bien. Il s’agissait de notre troisième confrontation et c’était un solide match. C’est bien pour moi de continuer l’aventure, mais ce n’est pas la manière dont je voulais gagner ».

Sofia Kenin ne fut, effectivement, pas à la fête contre Kirsten Flipkens. La lauréate de l’Australian Open perdit même 12 points consécutifs à la fin du premier set, abandonnant son service ‘blanc’ à deux reprises, pour céder la première manche à la Campinoise.

« Je n’ai, en effet, pas conclu brillamment ce premier set, mais elle avait haussé son niveau et signé quelques très beaux points », ditSofia Kenin. « Mais j’ai continué à me battre et petit à petit, la roue s’est mise à tourner Je sentais que je jouais mieux, que je maîtrisais mieux ses slices et que je prenais l’ascendant avec mon revers. Et puis, est arrivé ce malheureux incident qui a tout changé. Je voulais d’ailleurs aller prendre de ses nouvelles, mais je ne pouvais pas vu les restrictions à cause du virus. Je lui enverrai un message ce soir pour voir comment elle se porte ».