John McEnroe mécontent de ce qu’il s’est passé à l’Open d’Australie: « Dans quel autre sport cela arrive? »

Cela arrive rarement, mais pour moi, les organisateurs devraient s’assurer que cela n’arrive pas, a expliqué le consultant d’Eurosport. Cela va être un match dont les gens parleront longtemps, mais c’est aussi un match qui affecte grandement les chances d’Andy d’aller plus loin dans le tournoi. Ce genre de situation s’est déjà produit par le passé et cela a affecté les joueurs à chaque fois. Dans quel autre sport – Coupe du monde de football, football américain ou NBA – jouent-ils jusqu’à quatre heures du matin ? C’est absolument absurde que ces choses se produisent. Il devrait y avoir une sorte de point limite. Après, quelle est l’heure la plus tardive où les joueurs devraient arrêter ? Ces choses doivent être réglées.”

Lire aussi > La nuit à l’Australian Open : Tsitsipas, facilement, et Sinner, dans la douleur, se retrouvent en huitième

L’Américain a aussi profité de l’occasion pour expliquer toute l’admiration qu’il a pour Andy Murray (35 ans) : “En tant qu’ancien joueur, cela m’a rendu fier de les regarder et Andy en particulier. Il fait briller le tennis. J’étais aussi fier pour mon sport de voir deux joueurs se donner à 110 % pendant 5h45. Andy Murray est l’un des plus grands joueurs de notre époque mais on en parle peu à cause de tout ce que les trois autres (NdlR : Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic) ont accompli. C’est un joueur légendaire et je pense que ce type de match cimente sa réputation même si la probabilité qu’il récupère vite n’est pas élevée. J’espère qu’il pourra profiter du moment et espérer rebondir dans une certaine mesure.”