JO 2022: Nathan Chen sacré en patinage artistique, Chloe Kim renouvelle son titre en snowboard, la Russe Kamila Valieva contrôlée positive avant les JO?

Patinage artistique: Nathan Chen survole le programme libre pour son 1er titre olympique

L’Américain Nathan Chen a décroché son premier titre olympique sur l’épreuve de patinage artistique des Jeux Olympiques de Pékin jeudi en Chine. Les Japonais Yuma Kagiyama et Shoma Uno complètent le podium Après avoir réalisé une note de 113.97, soit la meilleure jamais réalisée au monde, lors du programme court mardi, Chen a réalisé une nouvelle fois le meilleur score lors du programme libre avec 218.63 pour un total de 332.60.

Le Japonais Yuma Kagiyama a lui pris la deuxième place avec un score total de 310.05 devant son compatriote Shoma Uno qui se pare de bronze avec une note de 293.00.

Le double champion olympique sortant, le Japonais Yuzuru Hanyu a dû se contenter de la 4e place avec une note totale de 95.15. Huitième après le programme court, il a réalisé le troisième score du programme libre malgré deux chutes. Hanyu, qui revient d’une blessure à la cheville, ne réussit donc pas l’exploit de remporter un troisième titre olympique de rang en patinage artistique. Seul le Suédois Gillis Grafstrom a réussi telle performance de 1920 à 1928.

Pinturault prend du retard dans sa quête d’or en combiné

Alexis Pinturault réussira-t-il à se parer d’or olympique dans le combiné alpin ? Parti avec le dossard N.13, Pinturault n’a pas fait de grosses erreurs sur la piste baptisée « The Rock » (le rocher en anglais), mais il n’a pas limité les dégâts face aux spécialistes de la vitesse, comme le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde qui a signé le meilleur chrono en 1 min 43 sec 12/100e.

Le leader de l’équipe de France a été crédité du 11e chrono, à 1 sec 92/100e de Kilde qui n’est pas très à l’aise entre les piquets de slalom.

Ce qui est inquiétant pour « Pintu », c’est son retard sur ses rivaux directs pour le titre, comme l’Autrichien Marco Schwarz, champion du monde en titre de la spécialité et 5e à 95/100e de Kilde, ou encore le Suisse Justin Murisier, 6e temps avec 1 sec 02/19 de retard sur le meilleur chrono.

Le slalom, programmé à 14h15 locales (07h15 belges) s’annonce donc capital pour Pinturault qui est bien conscient que le combiné alpin est, avec le slalom géant dimanche, sa meilleure chance de s’offrir le titre olympique qui manque à son palmarès.

C’est dans cette spécialité que le triple médaillé olympique (argent en combiné en 2014, bronze en géant en 2014 et 2018) a remporté son seul titre mondial individuel, en 2019. C’est encore en combiné qu’il a signé dix de ses 34 victoires en Coupe du monde et qu’il a collectionné quatre petits globes de N.1 mondial (2016, 2017, 2019, 2020).

La patineuse russe Kamila Valieva contrôlée positive avant les JO-2022

La patineuse russe Kamila Valieva, qui a remporté avec son pays l’épreuve par équipe des Jeux olympiques 2022 de Pékin, a fait l’objet d’un contrôle antidopage positif avant le début des JO d’hiver, rapporte mercredi la presse russe.

Selon le journal Kommersant, le report de la cérémonie de remise des médailles prévue mardi à Pékin serait lié à un contrôle antidopage positif concernant Kamila Valieva, ce qui pourrait priver du titre la Russie, qui participe aux JO sous pavillon neutre.

Le quotidien russe précise que la substance identifiée serait la trimétazidine, utilisée pour soulager les angines de poitrine et interdite par l’Agence mondiale antidopage depuis 2014.

Selon le quotidien RBC, autre média russe, le contrôle aurait été réalisé en décembre.

Le porte-parole du Comité international olympique, Mark Adams, a indiqué jeudi à Pékin lors du point-presse quotidien de l’instance olympique qu’il n’avait « aucun commentaire à faire » sur « une situation qui a toutes sortes d’implication » et a qualifié de « spéculation totale » les informations selon lesquelles il s’agissait d’une affaire de dopage.

« J’imagine que toutes les personnes (en charge) travaillent le plus rapidement possible. Nous sommes conscients que pour les sportifs (concernés par la cérémonie de remise de médailles), ils veulent parvenir à une issue rapide », a-t-il précisé.

Valieva, favorite de l’épreuve individuelle qui débute le 15 février, est à 15 ans la nouvelle sensation du patinage artistique. Depuis son arrivée sur le circuit seniors en 2021, l’adolescente, entraînée par la réputée et sévère Eteri Tutberidze, enchaîne les succès en Grands Prix et a survolé les Championnats d’Europe de Tallinn le mois dernier.

L’Américaine Chloe Kim reste la reine du half-pipe en snowboard

A seulement 21 ans, la snowboardeuse américaine Chloe Kim, déjà sacrée en 2018, est restée la reine du half-pipe en écrasant la concurrence dès son premier « run » en finale des Jeux olympiques de Pékin, jeudi sur le site de Zhangjiakou.

Kim a été créditée de 94,00 points dans la première manche pour décrocher son deuxième titre olympique après celui de Pyeongchang-2018. Elle a devancé Queralt Castellet (90,25), médaillée d’argent, et première snowboardeuse espagnole à monter sur un podium olympique, et la Japonaise Sena Tomita, en bronze avec 88,25 points.

Sacrée championne olympique il y a quatre ans en Corée du Sud alors qu’elle n’avait pas encore 18 ans, Chloe Kim a récidivé avec un premier passage quasiment parfait et la note de 94,00 points qu’aucune de ses rivales n’a réussi à approcher. Seule l’Espagnole Castellet a franchi la barre des 90 pts.

« J’ai été débordée par les émotions quand je l’ai réussi pour mon premier passage, et ça m’a offert des opportunités pour essayer d’autres choses dans les runs suivants », a expliqué Chloe Kim, qui a connu de son propre aveu sa pire séance d’échauffement, ne réussissant que quelques figures.

Elle devient ainsi la première snowboardeuse à réaliser ce doublé olympique depuis l’entrée au programme de la discipline en 1998 à Nagano (Japon), alors que des stars comme l’Américaine Kelly Clark ou l’Australienne Torah Bright n’y sont pas parvenues.