Jeux Mondiaux: 4 médailles d’or remportées par la Belgique vendredi, « une journée parfaite »

Une performance pour le moins inattendue parce qu’il ne devait en principe pas disputer cette épreuve. Alors qu’il n’avait terminé que 6e des qualifications, obtenant la dernière place en finale, plus tôt dans la journée, le Bruxellois de 24 ans s’est imposé en atteignant 4 tops en 6 tentatives et 4 zones en 4 tentatives. Il a devancé de peu le champion du monde japonais Kokoro Fujii qui a aussi réalisé 4 tops, mais en 8 tentatives, et 4 zones en 5 tentatives. Le bronze est revenu à un autre Japonais Yoshiyuki Ogata auteur de 3 tops et 4 zones en 4 et 5 tentatives.

« En finale, tout s’est super bien passé. Je suis trop content », a déclaré le vainqueur dans une discipline qui n’est pourtant pas sa spécialité. « Je ne devais pas participer. C’est parce qu’un Iranien n’a pas reçu son visa que j’ai obtenu une wild card. C’est sûr que j’étais plus préparé pour les voies (difficulté, ndlr). C’est trop bien. Ce qui a fait la différence c’est que j’ai réussi à trouver les petites méthodes pour passer les blocs parce que physiquement, je pense que j’étais un petit peu en dessous des Japonais. »

Samedi, Nicolas Collin va s’aligner dans sa discipline de prédilection la difficulté. « Ma compétition est déjà réussie mais demain c’est ma discipline. Je vais me donner à fond. L’escalade est ma passion alors grimper un jour de plus. C’est trop bien. J’ai trop hâte de tout donner demain. Advienne que pourra. »

Avec ce résultat en bloc et sa spécialité qui est la difficulté, l’objectif des JO de Paris où l’épreuve d’escalade sera composée de bloc et de difficulté est plus que jamais dans les cordes du Bruxellois. « Je me prépare pour cela. C’est le gros objectif. Il y a vraiment moyen. »

Voilà une 4e médaille d’or pour le Team Belgium en ce 15 juillet et une 8e au total. Quatre médailles de bronze complètent le bilan actuel.

Helena Heijens et Bram Röttger en duo mixte de gymnastique acrobatique, Licaï Pourtois en ju-jitsu combat (-57 kg) et de Florian Bayili en ju-jitsu ne-waza (-69 kg) sont les autres vainqueurs belges du jour.

Bart Swings a récolté aux débuts de ces Jeux Mondiaux 4 médailles d’or et une médaille de bronze en roller. Le relais 4×25 m féminin avec mannequin en sauvetage (natation), Jérémy Lorsignol en parkour freestyle (gym acrobatique) et l’équipe de tir à la corde ont décroché auparavant le bronze.

« Une journée parfaite » pour Bram Röttger et Helena Heijens

Bram Röttger et Helena Heijens ont remporté la médaille d’or ans l’épreuve de gymnastique acrobatique du duo mixte des Jeux Mondiaux vendredi à Birmingham aux États-Unis. « C’était une journée parfaite », a réagi Röttger auprès du Comité olympique belge (COIB). « C’est incroyable. Nous voulions juste faire un bon programme et je pense que nous l’avons fait », a expliqué Röttger. « La journée a été longue avec les qualifications mais nous avons encore pu faire une bonne performance en finale. »

Après avoir décroché trois titres mondiaux en mars dernier, Röttger et Heijens ont encore pu monter sur la plus haute marche du podium durant ces Jeux Mondiaux. « C’est incroyable, je suis très heureuse. Je ne me rends pas encore compte de ce que nous avons réalisé », a confié Helena Heijens.

« C’était une journée parfaite. Nous avons travaillé pendant des mois et nous en sommes récompensés. C’est un sentiment incroyable », a conclu Röttger.

Licaï Pourtois médaille d’or en ju-jitsu (-57 kg) : « Fière de mon travail et super émue »

Licaï Pourtois a remporté la médaille d’or en ju-jitsu combat dans la catégorie des moins de 57 kg dames vendredi aux Jeux Mondiaux de Birmingham aux États-Unis. L’athlète de Buvrinnes de 25 ans a successivement aligné des victoires aux dépens de la Colombienne Margarita Campos Obando (14-0) et de la Grecque Christina Koutoulaki (10-2) en phase de groupes, puis de la Danoise Rebekka Ziska Dahl (16-4) en demi-finales. En finale, elle devait retrouver Koutoulaki mais le combat n’a pas eu lieu. La Grecque, blessée, a déclaré forfait.

« Dès que je me suis levée je ne sais pas pourquoi, j’étais super concentrée je me sentais super bien, extrêmement bien à l’échauffement. J’ai super bien géré mes combats », a-t-elle commenté. « C’est la deuxième compétition que je termine en étant fière de mon travail. Malheureusement la finale ne s’est pas faite. Comme je l’ai battue (Koutoulaki, ndlr) en poules je ne sors pas frustrée. »

« Sur le podium, je pense à toutes les années précédentes. Tout ça pour cet événement qui arrive tous les quatre ans et ici tous les cinq ans, c’est un régal, c’est super émouvant. C’est incroyable d’être entourée de bonnes personnes. »

Licaï Pourtois, étudiante en ostéopathie, est triple championne du monde en titre dans sa catégorie.