« Je ne devrais peut-être pas dire ça mais je m’en fiche »: Ronaldo se lâche sur ManU et Ten Hag dans une interview confidence

On le sait, la saison de Cristiano Ronaldo à Manchester United n’est pas rose. Le Portugais ne fait plus vraiment partie des plans du coach néerlandais Erik Ten Hag. Entre les deux hommes, ce n’est pas l’amour fou. Mis sur le banc, le joueur a à plusieurs reprises montré son mécontentement, ce qui lui a d’ailleurs déjà valu d’être momentanément écarté du groupe.

Comme le relaie RMC Sport, le Portugais vient de livrer une interview vérité à Piers Morgan pour Talk TV. Celle-ci, d’une durée de 90 minutes, sera diffusée en intégralité durant la semaine mais des extraits ont déjà fuité ce dimanche, via le média britannique The Sun. CR7 ne mâche pas ses mots à l’encontre de Ten Hag et du club mancunien. « Je me suis senti trahi », explique le joueur. « Je ne devrais peut-être pas dire ça mais je m’en fiche, les gens doivent entendre la vérité. Oui je me sens trahi et j’ai le sentiment que certaines personnes ne veulent pas de moi ici, cette saison mais aussi la saison dernière. »

« Je n’ai pas de respect pour lui [Ten Hag, NDLR] parce qu’il ne montre pas de respect envers moi », confie encore Cristiano Ronaldo. « Si tu n’as pas de respect pour moi, je ne vais pas en avoir pour toi. »

Concernant Manchester United, le Portugais se désole qu’il n’y ait pas eu de grand changement au sein du club. « Depuis mon départ, il n’y a pas eu d’évolution au club, progression zéro ». Ronaldo pointe aussi du doigt le départ de Ole Gunnar Solskjaer, viré la saison dernière, et la venue de Ralf Rangnick comme directeur sportif: « Personne n’a compris, il [Ralf Rangnick, NDLR] n’est même pas coach. Ça m’a surpris mais ça a surpris tout le monde. »

La star, qui sera présente au Mondial au Qatar avec le Portugal, ajoute encore à l’encontre de son actuel employeur: « Rien n’a changé. Ni le jacuzzi, ni la salle de sport, certains éléments de technologie… Pas même la cuisine ou le chef, une personne adorable. Ils ont arrêté le temps, ça m’a beaucoup surpris car je pensais y retrouver des choses différentes, de nouvelles infrastructures. Mais malheureusement, j’ai retrouvé des choses que j’avais déjà vues quand j’avais 20-21 ans. »

Après une telle interview, un départ au mercato hivernal ne fait plus guère de doute…