Immigration clandestine : Baïtèche, de champion avec l’USMA à « harrag »

A 31 ans seulement, l’ex-joueur de l’USMA, de la JSK ou encore du CSC, Karim Baïtèche, a décidé de mettre un terme à sa carrière. Ce n’est pas se reconvertir pour un autre métier, mais il a plutôt préféré l’immigration clandestine pour traverser l’autre côté de la méditerranée.

Visiblement, le phénomène de l’immigration clandestine touche toutes les couches sociales de notre pays. Jeunes, vieux, mariés, enfants, anonymes ou célébrités, nombreux sont ceux qui ont opté pour l’embarcation clandestine afin de rejoindre l’autre côté de la méditerranées.

Ce qui est, d’ailleurs, le cas d’un footballeur algérien. Karim Baïtèche, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a surpris tout le monde en décidant de quitter l’Algérie à bord d’une embarcation clandestine.

En effet, et selon ses proches, l’ex-joueur de l’USMA, de la JSK du CSC ou encore de l’USMH et du RCK est arrivé en Espagne, avant de rallier la France. Et pour le moment, il se porte bien. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il l’a échappé belle en traversant la méditerranée via les « embarcations de la mort ».

Xiaomi Redmi 9A Mobile

Et pourtant, on lui a prédit un avenir prometteur

A 31 ans seulement, Karim Baïtèche a décidé de mettre un terme à sa carrière pour des raisons extra-sportives, selon ses proches. Formé à l’USMA, il a été promu en équipe séniore en 2013 par l’entraineur français Rolland Courbis. Un talentueux gaucher que les observateurs lui prédisaient, pourtant, un avenir prometteur.

Il compte dans son palmarès sportif deux titres de championnat, une supercoupe d’Algérie ou encore finaliste de la ligue des champions africaine en 2015. Un joueur très apprécié par les supporters Usmistes. Ces derniers, ont mal accueilli la nouvelle de le voir se reconvertir pour un « harraga ».

Après de courts passages au CSC, à la JSK ou encore au CSC, il n’a pas pu rebondir, il a joué c’est le RC Kouba en 2020, avant de décider de raccrocher. Il n’a jamais réussi à relancer sa carrière depuis qu’il a quitté l’USMA en 2016.

A notre que Karim Baïtèche n’est pas le seul footballeur à avoir choisi l’immigration clandestine pour quitter l’Algérie. On peut citer notamment l’ancien gardien de but international Réda Bessayeh.