Football: Michael Verschueren confronté à une mission impossible

Malgré la défaite contre Bruges, Anderlecht a quelque peu redoré son blason.

Mais l’excellente première mi-temps et la découverte d’Antoine Colassin n’ont rien changé au niveau économique. Le fossé entre les deux clubs reste énorme. Faut-il rappeler les raisons de ce fiasco financier ? Les nombreuses restructurations et C4 à Neerpede, les gros contrats de joueurs et commissions d’agents du passé et surtout les décisions sportives catastrophiques. Les 8 millions déboursés pour Sanneh sont déjà à la poubelle, les 8 millions pour Vlap risquent de suivre le même trajet et même les 7 millions pour Roofe et les 5 millions pour Dimata soulèvent pas mal de questions.

(…)