Foket attendait ça depuis cinq ans: le match des Diables en quatre questions

La Belgique n’a pas eu de difficulté à battre les Burkinabés ce mardi soir. On refait le match en quatre questions.

1 Matz Sels avait-il déjà été titulaire ?

Non. C’était une grande première pour le gardien de Strasbourg, souvent appelé par Roberto Martinez mais jamais utilisé… à une exception près. C’était le 3 juin 2021. On s’en souvient, le portier avait remplacé Simon Mignolet à la 90e minute, honorant par la même occasion sa première sélection. La rencontre de ce mardi était la deuxième. Et elle s’est terminée sans but concédé.

2 Depuis quand n’avait-on plus vu Bornauw, Foket, Januzaj et Trossard commencer un match ?

L’équipe de départ de Martinez se composait de plusieurs joueurs qu’on n’avait plus vus dans le onze depuis plusieurs mois. On n’avait plus vu Sebastian Bornauw commencer une rencontre avec les Diables depuis son erreur face à la Suisse le 11 novembre 2020 à Louvain (victoire 2-1). Thomas Foket, lui, a attendu cette titularisation depuis… cinq ans ! Il n’avait plus commencé un match avec la Belgique depuis un partage 3-3 en Russie, le 29 mars 2017. Pour Januzaj, l’attente a été un peu moins longue mais tout de même. Il n’était plus apparu sous le maillot belge au coup d’envoi depuis la victoire 0-4 à Saint-Marin le 6 septembre 2019. Et Leandro Trossard ? Sa dernière titularisation remontait au 8 septembre 2021 (0-1 en Biélorussie). Et son dernier but, il l’avait aussi marqué face aux Biélorusses, mais lors du retour (8-0, le 30 mars 2021.

3 Vanaken avait-il déjà marqué deux fois de suite ?

S’il fallait résumer la prise d’épaisseur de Hans Vanaken chez les Diables, ce chiffre pourrait faire l’affaire : pour la première fois de sa carrière internationale, le Brugeois a trouvé le chemin des filets deux fois d’affiliée. En septembre 2021, il s’était distingué par un but et trois assists en deux matchs (en Estonie puis face à la République Tchèque) mais cette fois, il a encore passé un cap.

4 Comment était l’ambiance au Lotto Park ?

Les dernières fois que la Belgique avait joué dans un autre stade que le Heysel, c’était au Standard et au Club Bruges. À chaque fois, l’ambiance avait été énorme, dans un stade plein. Ce mardi, c’était un peu moins le cas dans un Lotto Park pas rempli (moins de 15 000 personnes). Mais l’ambiance était tout de même appréciable, entre l’enthousiasme des supporters du Burkina Faso, les chants du public belge et la ola qui a été lancée dans le stade. Deux joueurs ont obtenu une ovation à leur montée au jeu : Leander Dendoncker, ancien de la maison mauve, et Yari Verschaeren, qui évoluait à domicile.