Face à la Biélorussie, les Diables vont devoir bricoler: voici à quoi devrait ressembler le onze de Martinez


À Kazan, Martinez va devoir aligner un onze qui tient la route sans mettre la santé de ses joueurs en danger. Un sacré casse-tête.

Tout part d’une promesse de Roberto Martinez au début du rassemblement : « Aucun Diable ne jouera les trois matchs, à l’exception de Courtois. » Pas de quoi se simplifier la vie avant un déplacement en avion de neuf heures jusqu’au Tatarstan sans Lukaku, Vertonghen et… Courtois…

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Abonnement sans engagement

Sur le même sujet