European Open: Andy Murray-Frances Tiafoe, un duel de 3h45 digne d’une finale

En plaçant la rencontre entre l’ancien numéro un mondial, Andy Murray (ATP 172), vainqueur de l’European Open d’Anvers en 2019, et l’Américain Frances Tiafoe (ATP 48) comme premier match de la soirée de mardi, les organisateurs du seul ATP 250 en Belgique ont effectué un excellent choix pour faire le plein à la Lotto Arena dès le début de la semaine. De plus, la rencontre entre un Tiafoe à la fois virevoltant et percutant et un Murray très solide a tenu toutes ses promesses pendant 3 h 45 (NdlR : record de la saison pour une rencontre en deux sets gagnants) avec de nombreux échanges qui ont fait frémir les fans de la petite balle jaune.

Breaké par deux fois dans le premier set, le double médaillé olympique est à chaque fois revenu dans le parcours en sauvant une balle de première manche à 6-5 sur le service de l’Américain qui a ensuite craqué dans le tie-break. Arrivés cette semaine de Californie et du Masters 1000 d’Indian Wells, avec un passage par la Grande-Bretagne pour Murray, les deux protagonistes ont prouvé qu’ils avaient bien digéré le jet-lag avec un premier set intense d’une heure et vingt minutes.

La cadence et la qualité des échanges ne diminuèrent pas d’un cran dans une deuxième manche où Andy Murray et Frances Tiafoe ne parvenaient pas à se départager sous les yeux de Zizou Bergs qui apparaissait à quelques reprises au coin du court pour voir si son tour de jouer allait venir. Après avoir laissé échapper une balle de set à 6-5, Tiafoe décrocha finalement la seconde manche au tie-break (9-7) sur sa sixième opportunité.

Le mano à mano d’une qualité exceptionnelle se poursuivit dans le set décisif où aucun protagoniste ne parvenait à faire la différence. Pour la troisième fois de la soirée, les spectateurs assistaient à un tie-break. Dans cette dernière ligne droite, Andy Murray annihila une balle de match sur son service avant que Tiafoe ne fasse de même et se procure une deuxième opportunité de tuer la partie. Mais son retour de service fut un rien trop long : 8-8. À 9-8, l’ancien vainqueur de Wimbledon sortit une amortie qui crucifia son adversaire et mit un terme à ce formidable match de trois heures et 45 minutes. « C’est incroyable de disputer un tel match avec comme score 7-6, 6-7, 7-6. Je remercie les fans de leur soutien », lança Murray dès la rencontre terminée. Il faudra bien 48 heures à l’Écossais pour récupérer avant un match contre Diego Schwartzman, deuxième tête de série du tournoi.