Euro de hockey: sélections sans surprises majeures pour nos internationaux

Hockey Pas de surprise fracassante dans les sélections annoncées par les deux coaches. La Canadienne récemment naturalisée belge, Abigail Raye, qui évolue au Dragons, a été retenue, comme il fallait s’y attendre. Elle prend la place de Tiphaine Duquesne en défense. Le reste de la sélection est inchangé par rapport à celle qui a disputé la récente Pro League.

« Nous avions termine deuxièmes il y a deux ans, on peut rêver d’améliorer ce résultat mais ce n’est pas réaliste » a commenté le coach hollandais. « A l’heure actuelle, nous sommes classées sixièmes européennes et jamais une équipe classée 6e n’a remporté le championnat d’Europe fémlnin ». Et de constater que depuis 1984, seuls trois noms ornent le palmarès : l’Allemagne, l’Angleterre et les Pays-Bas. « On peut toujours rêver, mais notre objectif, comme nous l’avons appris de la récente Pro League, doit être de montrer notre meilleur visage à chaque jour de match. »

La sélection :

Gardiennes: Aisling D’Hooghe et Elodie Picard.

Défenseuses: Lien Hillewaert, Judith Vandermeiren, Stephanie Vanden Borre, Emma Puvrez, Aline Fobe, Abigail Raye.

Milieux: Barbara Nelen, Alix Gerniers, Sophie Limauge, Pauline Leclef, Michelle Struijk.

Attaquantes: Jill Boon, Louise Versavel, Anne-Sophie Weyns, Ambre Ballenghien, Emilie Sinia.

Du côté masculin, on était curieux de voir quels seraient les cinq joueurs qui allaient sauter. Shane McLeod avait en effet abondamment fait tourner son effectif pendant la Pro League, et tous les joueurs lui avaient donné satisfaction. Par rapport à Amstelveen il y a deux ans, il n’y a que deux nouvelles têtes : Nico De Kerpel et Antoine Kina. Disparaissent de la sélection, Alexandre Meurmans et Sébastien Dockier. C’est presque du poste pour poste, De Kerpel étant considéré tour à tour comme attaquant, médian ou défenseur. L’Hérakléen est un peu le couteau suisse de cette équipe.

Les ambitions des Red Lions sont naturellement bien plus élevées que celles des Panthers. C’est l’or et rien de moins qui est visé. « Nous sommes champions du monde et nous jouons à domicile, il est donc logique que nous soyons parmi les favoris » concède le coach néo-zélandais. « Mais il y aura d’autres sérieux clients. Dans la poule, nous affronterons deux équipes qui nous ont bien réussi ces dernières années, l’Angleterre et l’Espagne. Mais nous n’oublierons pas que l’Espagne nous avait battu il y a deux ans à Amstelveen et que l’Angleterre vient de terminer dans le Top 4 aussi bien en Coupe du monde qu’en Pro League. Il n’y a donc aucune raison de les sous-estimer. Le dernier match, contre le Pays de Galles, doit être un match sans pression. »

En attendant, dimanche soir, le duel dans l’autre groupe entre l’Allemagne et les Pays-Bas, « The game to watch for us » dixit Shane McLeod.

La sélection :

Gardiens: Vincent Vanasch, Loïc Van Doren.

Défenseurs: Arthur Van Doren, Arthur De Sloover, Gauthier Boccard, Alexander Hendrickx, Loïck Luypaert, Emmanuel Stockbroekx.

Milieux: John-John Dohmen, Simon Gougnard, Victor Wegnez, Felix Denayer, Antoine Kina.

Attaquants: Thomas Briels, Cédric Charlier, Tom Boon, Florent van Aubel, Nicolas De Kerpel.