Équipe d’Algérie : vers une fin de carrière pour M’bolhi ?

Le gardien de but de la sélection nationale Raïs Wahab M’bolhi vit une situation difficile. N’ayant toujours pas trouvé un club pensionnaire, il risque de rester loin de la compétition officielle pour six mois. A 36 ans, une fin de carrière se profile à l’horizon. Djamel Belmadi devra préparer la relève.

Au terme de la saison écoulée, Raïs Wahab M’bolhi a refusé de prolonger son contrat avec Al-Ittifak. Malgré l’insistance des responsables du club saoudien de le garder, il a décidé de mettre fin à l’aventure après avoir passé cinq saisons. On croyait qu’il allait rejoindre un autre club ayant des ambitions sportives plus hautes. Mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse, le portier international est en chômage.

Certes, il était en négociations avec Al-Khaleej. Mais sa venue était tombée à l’eau. Et pour cause, le club saoudien n’a pas pu répondre favorablement aux prétentions salariales de M’bolhi. Ce dernier, a exigé un salaire annuel de 1 millions de dollars, rapportent plusieurs médias saoudiens.

Le moins que l’on puisse dire, est que le gardien de but le plus capé de la sélection nationale vit une situation très difficile. Au moment où tous les internationaux ont entamé la préparation d’intersaison avec leurs équipes, le natif de Paris est toujours à la recherche d’un nouveau club.

Il faut dire aussi que Raïs Wahab Mbolhi vit une situation similaire à celle de 2017 lorsqu’il avait décidé de quitter le Stade Rennais. Du coup, il s’était retrouvé en chômage pendant quelques mois, avant de rejoindre l’Arabie-Saoudite pour rebondir, en optant pour Al-Ittifak.

Est-ce le clap de fin pour Raïs ?

La situation difficile que vit Raïs Wahab M’bolhi met son avenir en danger. A 36 ans, il lui sera compliqué de trouver un autre club pensionnaire, surtout quand on sait que pratiquement tous les clubs en Arabie Saoudite ont bouclé l’opération recrutement. De quoi susciter les spéculations quant à une éventuelle fin de carrière du gardien de but.

Visiblement, le clap de fin se profile à l’horizon pour celui qui s’est imposé comme le gardien de but numéro 1 de la sélection nationale pendant douze années. Les observateurs sont unanimes à dire qu’il est temps à Belmadi de préparer la relève à partir du prochain stage du mois de septembre.

Il est à noter que Raïs Wahab M’bolhi était dans le viseur du MCA. Mais ses prétentions salariales ont poussé les responsables mouloudéens de renoncer à son recrutement.