Equipe d’Algérie : les risques des matchs amicaux

Si la fenêtre des dates FIFA est une occasion pour le public du football de renouer avec les matchs internationaux, nombreux clubs européens ne verraient pas ces dates du même œil.

À l’approche des trêves internationales, les clubs croisent les doigts pour que leurs joueurs, convoqués avec leurs sélections respectives, s’en sortent indemnes des blessures. Certains tabloïds du continent européen parlent même d’un « virus FIFA » qui fait des ravages à chaque rassemblement des sélections de football.

La vague des blessures des joueurs lors des dates FIFA n’a pas épargné, cette fois, l’équipe d’Algérie. En effet, à peine arrivé au centre technique national, le milieu de terrain algérien, Hichem Boudaoui, s’est blessé et a quitté le groupe des Verts retenu pour affronter l’équipe de la Guinée et l’équipe du Nigéria en amical.

La valse des forfaits des joueurs du sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, ne s’est pas arrêté sur la blessure de Boudaoui. Ainsi, le coach algérien a été contraint d’effectuer son premier changement lors de l’amical contre l’équipe de la Guinée à la 6e minute de la première période.

Après son intervention défensive contre l’attaquant guinéen du LOSC Lille, Mohamed Bayo, le défenseur central algérien, Abdelkader Bedrane, a cédé sa place suite à une blessure au genou.

Ces pépins physiques en sélection ne sont pas une première et commencent même à être les synonymes des dates FIFA. Avec l’enchaînement des matchs en championnat, en compétitions continentales et les trêves internationales de plus en plus fréquentes, les craintes des clubs s’accentuent quant à la santé de leurs joueurs.

Les raisons « présumées » des blessures des joueurs lors des dates FIFA

Avec la récurrence des blessures des joueurs sélectionnés pour disputer les matchs qui s’inscrivent dans le calendrier de la fédération internationale de football, les clubs ont tiré la sonnette d’alarme.

Ainsi, beaucoup de clubs reprochent à la FIFA d’ « intercaler » son calendrier à celui des championnats, jugés déjà trop serrés.

En réponse au « phénomène des blessures » des joueurs lors des dates FIFA, nombreux entraîneurs des clubs se sont montrés mécontents de « l’asynchronisme » des programmes d’entraînement des sélections à ceux de leurs en club. Un calvaire pour ces techniciens.

Pour le stage du mois de septembre, l’infirmerie de l’équipe d’Algérie compte deux joueurs. Selon le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, Abdelkader Bedrane effectuera des tests pour déterminer la durée de son absence.