Eden Hazard ouvre la porte à un départ du Real Madrid: « Je suis désolé pour ce qui s’est passé »

De nature ouverte et joviale, Eden Hazard ne s’est jamais vraiment montré sous cet angle en Espagne. Du moins avec les journalistes. La preuve? Arrivé en 2019, le capitaine des Diables n’avait jamais offert d’interview à un média du pays.

Ce mardi soir, il a réparé ce manquement et a expliqué pourquoi il s’est montré si discret médiatiquement malgré tout le grabuge dont il a parfois fait l’objet. « J’aime bien les journalistes », commence-t-il pour Marca. « Mais il est très difficile de parler lorsqu’on ne joue pas. Je préfère jouer et ensuite parler. Je suis désolé car j’adore les gens comme vous (NDLR les journalistes) mais je n’étais pas en bonne position pour m’exprimer. »

Le ton est donné et le premier thème est lancé: son temps de jeu, source de beaucoup de tracas en Belgique. Clairement, le football lui manque, comme lorsque le journaliste lui pose la question de savoir si le football le rend toujours heureux. « Lorsque je ne joue pas, c’est difficile. Mais le football est ma vie. Tout ce que je souhaite, c’est jouer ! ». Cependant, il reste lucide sur la situation. « Si je devais donner une note sur 10 depuis mon arrivée? 0 pour la façon dont je joue parce que je ne joue pas. Mais 10 pour la façon dont je vis ce moment avec l’équipe. »

« En janvier, un départ est impossible. Mais en été… »

Dans sa situation, beaucoup de joueurs auraient déjà pris la poudre d’escampette. Malgré les rumeurs, il n’a jamais été contacté par Chelsea. Ni par une autre équipe. La donne pourrait-elle changer après la Coupe du monde? « En janvier, c’est impossible. J’ai de la famille ici et j’aime la ville », assure-t-il. « Mais en été, c’est possible que je parte. Il me reste une année de contrat et c’est au club de décider. Si les dirigeants me disent ‘Eden merci pour ces quatre années mais du tu dois partir’, je dois l’accepter. »

Une chose est certaine, l’attaquant souhaite laisser une autre trace de son passage au club. Et il tient à adresser un message aux supporters. « Je suis désolé. J’essaie mais… Je ne joue pas et j’aimerais jouer plus. Montrer davantage que je suis capable de porter ce maillot, de prouver que je n’ai pas perdu mes qualités et que je suis toujours un bon joueur. (…) Je suis vraiment désolé, je suis désolé pour ce qui s’est passé », a-t-il lancé. « Porter le maillot du Real Madrid était mon rêve d’enfant. »

La Coupe du monde pour remettre les points sur les I

Après toutes les critiques dont il fait l’objet, Eden Hazard veut surtout retrouver son niveau. Et clairement, la Coupe du monde au Qatar peut donner un nouvel élan dans sa carrière. « Je veux prouver à tout le monde que je peux encore bien jouer au football », dit-il, déterminé. « Les gens doutent de moi et la Coupe du monde peut m’aider à me relancer. »

Après ses trois dernières années, Eden Hazard comprend les doutes dont il fait l’objet. « Bien sûr que je le comprends », explique-t-il intelligemment. « Je dois montrer quand je joue, que ce soit 5, 10 ou 15 minutes que je suis capable d’aider l’équipe. »

Pour autant, il sait que cette Coupe du monde sera difficile. « La Belgique a une bonne équipe, avec des joueurs de qualité. Nous avons aussi plus d’expérience après la Coupe du monde en Russie. Mais nous avons eu des difficultés car je ne joue pas et Lukaku a eu des blessures. Certains ont des doutes à l’extérieur mais pas dans le groupe. Par contre nous ne sommes pas favoris car il y a des meilleures équipes que nous. Je pense au Brésil, la France ou l’Argentine. »