Dopage: la patineuse russe Kamila Valieva autorisée à poursuivre la compétition aux JO

Telle a été la décision rendue par le Tribunal arbitral du sport (TAS) lundi matin. L’instance, qui a entendu les parties pendant près de six heures, a confirmé la levée de la suspension provisoire de l’adolescente de 15 ans par l’agence antidopage russe (Rusada), considérant que la priver d’épreuve avant même d’avoir examiné le fond de l’affaire lui causerait un préjudice « irréparable ».

Star attendue des Jeux, à 15 ans à peine, Valieva a aidé la Russie à remporter l’or par équipes lundi dernier. Avant que ne tombe l’annonce d’un contrôle positif à la trimétazidine, une substance interdite, effectué après sa participation à une épreuve à Saint-Pétersbourg le 25 décembre.

Valieva, championne d’Europe il y a un mois, s’est vu infliger une suspension provisoire par l’Agence russe antidopage (RUSADA) mercredi, mais elle a contesté la suspension, aussitôt levée le même jour. Le Comité international olympique (CIO), l’Agence mondiale antidopage (AMA) et la fédération internationale de patinage (ISU) ont alors fait appel de la levée de la suspension devant le TAS.

L’appel rejeté, la première patineuse de l’histoire à réussir des quadruples sauts dans l’histoire olympique va pouvoir se concentrer pleinement sur la présentation de son programme court mardi. Depuis l’annonce de son contrôle positif mardi, elle a continué à s’entraîner jour après jour.