Desert Classic : Thomas Pieters veut poursuivre sur sa lancée

Tout auréolé de sa brillante victoire à Abu Dhabi, Thomas Pieters va tenter de remettre le couvert lors du Desert Classic qui débute ce jeudi à Dubaï. Également doté de 8 millions de dollars de prize money et labellisé Rolex Serie, le tournoi pourrait permettre au joueur belge d’encore progresser dans la hiérarchie. “Je n’ai pas vraiment eu le temps de fêter ma victoire. J’ai essayé de rester concentré et dans ma bulle. Lundi matin, j’étais déjà au practice pour un entraînement avec mon coach Jérôme Theunis”, nous confie-t-il.

Désormais 31e mondial, Pieters a revu logiquement à la hausse ses objectifs pour 2022. Et son agenda a été quelque peu chamboulé. Officiellement, il va évidemment rester fidèle au circuit européen, rebaptisé DP World Tour. Il a d’ailleurs confirmé mercredi sa présence au Soudal Open qui aura lieu sur le parcours anversois de Rinkven du 12 au 15 mai. Ce sera un grand moment pour tous les passionnés de golf en Belgique.

Mais, par la force des choses, il sera amené à évoluer davantage aux États-Unis. Avec le Masters d’Augusta en point de mire (7 au 10 avril), il est d’ores et déjà acquis qu’il disputera The Players Championship (10 au 13 mars) au TPC Sawgrass et les championnats du monde WGC de match-play à Austin (23 au 27 mars). Mais il est aussi probable que, grâce à des wild cards, il puisse participer à quelques tournois du PGA Tour dans les prochaines semaines. Il est notamment question du Genesis Open à Los Angeles. Bref, tout est réuni pour qu’il profite de son momentum pour poursuivre son ascension. Le tournoi de Dubaï, auquel participent aussi Thomas Detry et Nicolas Colsaerts, sera un test grandeur nature.